vendredi 1 mars 2024

Google Deepmind fait faire un bond en avant de 800 ans dans la physique des matériaux !

-

L’IA GNoME de Deepmind est parvenue à créer 2,2 millions de matériaux dont les plus stables pourraient s’avérer révolutionnaires. Certains d’eux ont déjà été synthétisés.

Dans bien des domaines, l’intelligence artificielle donne un sacré coup d’accélérateur et l’IA de  Deepmind vient à nouveau le démontrer. Elle vient de faire gagner 800 ans à la science avec la création de nouveaux matériaux au potentiel révolutionnaire. C’est l’outil Graph Networks for Materials Exploration (GNoME) de Deepmind qui est à la manœuvre. Ses algorithmes ont découvert 2,2 millions de nouveaux cristaux inorganiques et ont identifié 380 000 d’entre eux comme les plus stables. C’est à partir de cette liste de matériaux stables que les chercheurs ont commencé à les synthétiser. Sans cette IA, il aurait fallu réaliser d’interminables expérimentations en tâtonnant autour de la création de ces matériaux. Ce coup de pouce de GNoME a déjà déjà contribué à en synthétiser 736 dans des laboratoires de recherche du monde entier.

   Un labo autonome pour synthétiser les matériaux

Dans le lot de ces candidats, on trouve des matériaux qui pourraient révolutionner les , les  et les batteries pour augmenter l’efficacité des véhicules électriques. Parmi ces découvertes, il y a 52 000 nouveaux composés similaires au graphène. Autre exemple : 528 conducteurs potentiels d’  qui pourraient être utilisés pour améliorer les performances des batteries. L’équipe de Deepmind a également collaboré avec le Berkeley Lab pour créer un laboratoire permettant de synthétiser ces nouveaux cristaux de manière automatisée et autonome. Les robots de ce laboratoire sont déjà parvenus à générer 41 de ces nouveaux matériaux.

- Advertisment -