vendredi 1 mars 2024

Une «méga-tempête» fait quatre morts en Russie et en Crimée

-

Rafales de vent violentes et vagues géantes: des intempéries qualifiées de «méga-tempête» ont fait quatre morts et privé d’électricité environ deux millions de personnes en Russie, en Crimée annexée et dans d’autres régions occupées de l’Ukraine, selon les autorités et des médias lundi.

Baptisées «tempête du siècle» et «méga-tempête» par les médias russes, les violentes intempéries, en cours depuis dimanche, ont affecté le plus durement la Crimée, péninsule ukrainienne annexée en 2014, le sud de la Russie et les régions partiellement occupées de Donetsk, Lougansk, Zaporijjia et Kherson en Ukraine, selon le ministère russe de l’Énergie.

Le corps d’un homme a été retrouvé à Sotchi, station balnéaire très prisée, d’après les autorités régionales, qui ont recommandé aux habitants de ne pas s’approcher de l’eau.

En Crimée, un autre homme qui était allé «regarder les vagues» a péri, a indiqué un conseiller du gouverneur de Crimée, Oleg Krioutchkov, à la télévision publique.

Une personne a également été tuée à bord d’un bateau dans le détroit de Kertch, qui relie la Crimée à la Russie et un corps a été retrouvé à Novorossiïsk, dans la région de Krasnodar, selon les agences russes.

À 07H00 GMT lundi, «environ 1,9 million de personnes» étaient sans électricité dans ces régions «en raison des conditions météorologiques défavorables», a précisé le ministère russe de l’Energie dans un communiqué.

Rien qu’en Crimée, cette tempête a laissé sans électricité 400 000 personnes, selon la société énergétique Krymenergo, citée par les agences de presse russes.

Le président russe Vladimir Poutine a reçu des rapports sur ces «désastres météorologiques» et a ordonné à son gouvernement de prendre des mesures pour aider les régions affectées, a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Dans la région de Krasnodar, qui abrite notamment les stations balnéaires de Sotchi et d’Anapa, des centaines d’arbres ainsi que de nombreuses constructions métalliques équipant les plages ont été arrachées par le vent dans la nuit de dimanche à lundi, faisant des blessés, a indiqué l’antenne locale du ministère russe des Situations d’urgence.

- Advertisment -