vendredi 1 mars 2024

Hamouny, Ait Boudlal et Benrhozil, ces pépites qui ont brillé lors du Mondial U17

-

La sélection marocaine des U17 affrontera le Mali, dans le cadre des quarts de finale de la Coupe du monde U17. Cette génération de jeunes joueurs a déjà marqué un gros coup : ils ont fait mieux que l’édition 2013, l’époque où Nabil Jaadi et Younès Bnou Marzouk ont été éliminés dès les huitièmes de finale, par la Côte d’Ivoire. Zoom sur les pépites marocaines qui ont brillé lors de cette Coupe du monde.

Finalistes de la Coupe d’Afrique des nations, les Lionceaux U17 avaient montré lors de cette CAN qu’ils ont des capacités footballistiques non négligeables. Et ils l’ont confirmé lors de cette Coupe du monde, difficile pour eux, compte tenu du climat sec des villes indonésiennes Surabaya, mais aussi Surakarta. 

Le groupe de Said Chiba a pu se qualifier aux quarts de finale après avoir battu le Panama (2-0), vaincu par l’Equateur (0-2) et pris le meilleur sur l’Indonésie (3-1), pays hôte de la compétition. Ils ont par la suite battu l’Iran au bout d’un match haletant, aux tirs au but (4-1). 

Durant cette campagne historique qui s’ajoutera au palmarès des réalisations footballistiques du Royaume, toutes catégories confondues, des pépites marocaines ont réussi de se démarquer largement et faire parler leur talent. 

Mohamed Hamouny

C’est le technicien numéro 1 des Lionceaux. Ailier rapide, dribleur et capable de jouer avec les deux pieds, Mohamed Hamouny, homme du match contre le Panama, s’impose lors de la Coupe du monde en Indonésie comme un des principaux joueurs talentueux de l’édition.  Natif de Casablanca, Hamouny a découvert le monde du ballon rond, à travers l’Association Jeunesse Jamila.

A l’âge de 12 ans, il pose ses valises au Havre. C’est là où Hamouny laisse son talent footballistique s’exprimer. Les cadres du club Havrois ont vite compris qu’ils ont au sein de leur centre de formation, un talent hors norme: « C’est un garçon qui a déjà été appelé pour faire des entraînements avec les pros de Luka Elsner, il fait partie des joueurs à très haut potentiel qui sont ciblés chez nous. Il est arrivé sur le tard en France (12 ans) et on a rapidement décelé un vrai potentiel chez ce garçon », a déclaré François Rodrigues, directeur du centre de formation du Havre AC.

Hamouny est donc pion essentiel dans la formation de Said Chiba qui misera sur son apport offensif, samedi face aux Maliens.

Hamza Ait Boudlal

Doté d’une excellente qualité de relance et d’une capacité à remporter les duels aériens, Hamza Ait Boudlal avait figuré dans un classement, dressé il y a quelques mois, par le journal britannique The Guardian, parmi les 60 joueurs talentueux au monde. Aujourd’hui, Hamza Ait Boudal, lauréat de l’Académie Mohammed VI, démontre qu’il est bel et bien un défenseur talentueux. En plus de ses qualités footballistiques, il est un vrai leader sur le terrain.

Ait Boudlal donne des instructions à ses coéquipiers, défend et marque aussi des buts, comme il l’a fait face à l’Indonésie, en offrant le 2e but aux siens, sur un coup de tête. Il est parmi donc des acteurs de cette campagne historique des Lionceaux et aura son mot à dire.

Taha Bengrhozil 

Il est un des éléments clés du groupe de Said Chiba. Il a été décisif face à l’Iran, en paradant deux pénaltys et a pu inscrire son nom dans l’histoire du football marocain. Natif de la ville de Mohammedia, Taha Bengrhozil est un lauréat de l’Académie Mohammed VI.

Il est considéré comme le futur Yassine Bounou. De nombreux journalistes et observateurs lui prédisent un avenir radieux dans le domaine footballistique.

- Advertisment -