Une intoxication alimentaire dure de quelques heures à quelques jours. Si vous êtes plusieurs à avoir partagé le même repas et à ressentir des  ensuite, c’est qu’il s’agit sûrement d’une intoxication alimentaire. Cela permet de la distinguer d’une  virale, qui peut déclencher le même type de signes cliniques. Les virus de gastro-entérite sont très contagieux : ce sont plutôt les personnes vivant dans les mêmes locaux qui vont être contaminées en même temps (collègues, membre d’une même famille). 

Qu’est-ce qui peut déclencher une intoxication alimentaire ?

Suite à la consommation d’un ou plusieurs aliments contaminés, une intoxication alimentaire peut se déclarer. Les aliments sont contaminés par des  (, salmonelle, ) avant, pendant ou après la préparation des plats. Certains aliments sont plus sujets à la  : , viande, œufs, produits laitiers… L’eau non potable peut aussi transmettre ce type de pathologie. Par exemple, cela peut arriver lors d’un voyage à l’étranger en buvant de l’eau locale contenant des  contre lesquels nous ne sommes pas immunisés, et il ne faut pas consommer de boissons avec des glaçons.

Quels sont les symptômes d’une intoxication alimentaire ?

Les symptômes surviennent rapidement après l’ de l’aliment contaminé, généralement en quelques heures. Il peut s’agir de nausées, de vomissements, de crampes, de diarrhées, de maux de tête et éventuellement de fièvre. Ces signes, bien que très désagréables, disparaissent spontanément en quelques jours chez la grande majorité des patients.

Comment réagir en cas d’intoxication alimentaire ?

Hydratez-vous bien, surtout si vous avez eu beaucoup de diarrhées et de vomissements. Buvez régulièrement et à petites gorgées de l’eau, du bouillon ou encore du thé. Il est probable que vous n’aurez pas très envie de manger le temps des symptômes, mais dès qu’une petite faim se fera sentir, privilégiez riz blanc, pâtes et . Dans tous les cas, mangez léger. L’ et le café sont fortement déconseillés durant cette période, tout comme les plats épicés, très gras, très sucrés. L’intestin doit être mis au repos.

En cas de  au ventre, il est possible de prendre un . En cas de vomissements ou de diarrhées très importantes, parlez-en avec votre pharmacien, il pourra vous conseiller un anti-vomitif voire un antispasmodique sans ordonnance.

Que manger après une intoxication alimentaire ?

Après une intoxication alimentaire, les aliments à privilégier sont le riz, les pâtes, les , le poisson – cuit bien sûr -, les viandes blanches, les biscottes, les bananes et les compotes de fruits. Mangez des petites quantités et progressivement, dès que vous vous sentez mieux, reprenez vos habitudes alimentaires.

Comment éviter les intoxications alimentaires ?

Le non-respect de la chaîne du froid peut être source de contamination. À ce sujet, il ne faut jamais recongeler un aliment qui a été décongelé. Veillez à respecter les dates de péremption et les conditions de stockage des aliments. Les bactéries se développent avec la , les aliments ne doivent pas être sortis trop à l’avance du  et, avant de cuisiner, pensez à vous laver les mains à l’eau et au savon. Les viandes, comme le porc ou le poulet, doivent être cuites à cœur. Consommés crus ou cuits, les fruits et les légumes doivent être soigneusement lavés.