dimanche 14 juillet 2024

Le projet Xlinks avance: Feu vert pour la construction d’une usine en Écosse

-

Un nouveau jalon vers la réalisation du projet Xlinks Morocco-UK Power qui ambitionne de fournir au Royaume-Uni de l’électricité verte produite et stockée au Maroc, grâce à l’installation d’un gigantesque parc solaire et éolien dans la région de Guelmim-Oued Noun.

En effet, le comité de planification du conseil du North Ayrshire a autorisé l’installation de l’usine des câbles sous-marins HVDC à Hunterston en Ecosse dans le North Ayrshire, selon Enery Live News.

Selon ce site britannique d’information spécialisé dans le secteur de l’énergie, la demande mondiale de câbles à haute tension devrait augmenter de façon spectaculaire : les estimations indiquent même qu’elle sera multipliée par six au cours des sept prochaines années.

C’est ainsi, ajoute Enery Live News, que la nouvelle usine XLCC a obtenu une première commande pour quatre câbles massifs, chacun couvrant une distance impressionnante de 3 800 kilomètres entre le Royaume-Uni et le Maroc dans le cadre du projet Xlinks Morocco-UK Power.

Le projet coûtera 17 milliards de livres sterling, soit plus de 22 milliards de dollars. «Le marché britannique devrait être alimentée en électricité verte par ce câble sous-marin, et ce, à partir d’une centrale solaire au Maroc», précise le site britannique d’information dans le secteur de l’énergie.

Dans le détail, le fabricant de câbles sous-marins XLCC fournira quatre câbles sous-marins de 3 800 km de long, dont la première phase, entre 2025 et 2027, reliera l’énergie éolienne et solaire produite dans la région Guelmim-Oued Noun à Alverdiscott, dans le North Devon, un district non-métropolitain situé dans le comté du Devon, en Angleterre.

Deux des quatre câbles sous-marins de 1,8 GW en courant continu haute tension (CCHT) seront les plus longs du monde. Ils nécessiteront 90 000 tonnes d’acier, et XLCC a signé en août 2022 au Parlement la charte britannique de l’acier, dans laquelle elle s’engage à utiliser de l’acier britannique.

Cette initiative va pratiquement doubler la production mondiale actuelle de câbles CCHT. Le câble Guelmim-Devon couvrira 8% des besoins en électricité de la Grande-Bretagne. Il reliera le Maroc et le Royaume-Uni en passant par le Portugal, l’Espagne et la France.

- Advertisment -