lundi 22 juillet 2024

Sahara marocain: La décision israélienne « en droite ligne avec celles des grandes nations, émerveillées par la vision de SM le Roi »

-

La reconnaissance par Israël de la souveraineté du Maroc sur son Sahara « est en droite ligne avec celles faites par les grandes nations et les grandes organisations, émerveillées par la vision de sa Majesté le Roi Mohammed VI », a souligné Dr Abdoul Latif Aidara, directeur général du Centre africain d’Intelligence Stratégique (CISPAIX).

« Il faut tout d’abord dire que cette décision est en droite ligne avec celles des grandes nations et des grandes organisations, émerveillées par la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a proposé un Plan d’autonomie au Sahara devant inspirer toute l’Afrique », a dit l’expert sénégalais dans une déclaration à la MAP.

L’Expert international en sécurité et sûreté a fait observer que cette annonce s’ajoute à celle faite par les États-Unis d’Amérique et par plus de 15 pays européens qui « sont dans la dynamique royale ayant permis l’ouverture de 28 consulats de pays africains, arabes et latino-américains, à Dakhla et Laâyoune, au Sahara marocain ».

Pour l’expert sénégalais  » la marocanité du Sahara ne souffre d’aucun doute, ni géographique, ni historique », ajoutant que reconnaitre cette réalité « n’est qu’un retour à la réalité légitime, après des décennies d’illusions et d’erreurs d’appréciation ».

Le professeur Abdoul Latif Aidara a fait noter que la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI , en tant que Commandeur des Croyants, « intègre intrinsèquement la défense des droits légitimes du peuple palestinien et des terres saintes ».

« Aucun État du monde ne peut nier la réalité d’Israël, sa puissante coopération militaire, ses relations internationales politiques et ses capacités d’investissement qui, par ailleurs, peuvent bénéficier au Maroc », a martelé l’expert sénégalais.

« Objectivement, il faut avoir des relations et dialoguer avec Israël au sujet du problème des Palestiniens, qu’on ne peut régler ni par la force ni par l’indifférence », a-t-il souligné.

Selon le directeur du centre (CISPAIX) basé à Dakar, « la vision de sa Majesté le Roi est la meilleure: composer avec les grands de ce monde tout en conservant ses obligations fondées par l’histoire et la tradition ».

L’expert sénégalais s’est, d’autre part, réjoui de l’idée d’ouverture d’un Consulat israélien dans la ville de Dakhla, qui est « déjà un grand centre urbain mondial et qui deviendra à coup sûr un grand Hub des affaires internationales ».

Un communiqué du Cabinet Royal avait annoncé, plus tôt dans la journée, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu une lettre du Premier ministre de l’Etat d’Israël, Benyamin Netanyahu par laquelle il a porté à la Très Haute Attention de Sa Majesté le Roi la décision de l’Etat d’Israël de « reconnaître la souveraineté du Maroc sur le territoire du Sahara occidental ».

A cet égard, le Premier ministre israélien a indiqué que cette position de son pays sera « reflétée dans tous les actes et les documents pertinents du Gouvernement israélien ».

Il a souligné, en outre, que ladite décision sera « transmise aux Nations Unies, aux organisations régionales et internationales dont Israël est membre, ainsi qu’à tous les pays avec lesquels Israël entretient des relations diplomatiques ».

Dans Sa lettre au Souverain, le Premier ministre israélien a informé qu’Israël examine positivement « l’ouverture d’un Consulat dans la ville de Dakhla », et ce dans le cadre de la concrétisation de cette décision d’Etat ».

- Advertisment -