mercredi 24 juillet 2024

 Karim Benzema quitte la Liga

-

L’Espagne a dû se faire une raison. Karim Benzema va quitter la Liga et rejoindre son ancien compère Cristiano Ronaldo, arrivé cet hiver à Al-Nassr, dans l’eldorado saoudien. Un contrat gargantuesque de deux saisons l’attend au club d’Al-Ittihad, récent champion national, comme l’a confirmé ce dimanche la chaîne de télévision d’Etat saoudienne Al-Ekhbariya. Il inclurait un salaire de 100 millions d’euros net par an.

Ce départ semblait encore inimaginable mi-mai, juste après l’élimination sèche du Real Madrid en demi-finales de « sa » Ligue des champions, par Manchester City. Certes, l’ancien avant-centre des Bleus, désormais 35 ans, n’a pas réalisé la saison de sa vie après un exercice 2021-2022 en apesanteur qui lui a permis de décrocher le Ballon d’or, son rêve d’enfant. Mais KB9 affiche tout de même 18 buts en Liga avant la dernière journée, ce dimanche (seul Lewandowski a fait mieux) et le président madrilène Florentino Perez n’avait aucune envie de se séparer de l’un de ses joueurs préférés, fidèle au club depuis 2009.

« Des propositions que l’on ne peut pas refuser »

«Benzema a un arbitrage financier à faire, observe Luc Arrondel, directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’économie du football. Comme on dit, il y a des propositions que l’on ne peut pas refuser. » Et celle provenant du royaume dirigé d’une main de fer par le prince héritier Mohammed ben Salmane, en fait partie.

Très attaché à la Maison-Blanche, le tout frais lauréat du trophée UNFP du meilleur joueur français à l’étranger est une légende dans un club légendaire, aux 14 Ligues des champions. Benzema en a gagné cinq et affiche 25 trophées avec le Real. Seul Marcelo fait aussi bien. On pouvait raisonnablement penser que KB9 en glanerait au moins un de plus d’ici l’été 2024, et trônerait seul sur l’Olympe madrilène. Mais les sirènes de Riyad ont été plus fortes que cette envie d’Histoire ou que la fameuse « clause Ballon d’or », qui incluait une prolongation automatique d’une saison après obtention du trophée

En rupture avec Manchester United, Cristiano Ronaldo n’y avait pas davantage résisté en janvier. Selon le magazine Forbes, le Portugais de 38 ans est le sportif le mieux payé du monde en 2023, avec 124 millions d’euros de revenus, entre contrat et partenariats commerciaux. CR7 devance son éternel rival Lionel Messi qui pourrait le doubler s’il cédait à son tour à la cour effrénée de l’Arabie saoudite. La Pulga (36 ans le 24 juin) fait déjà la pub de l’office du tourisme du pays, et son récent aller-retour non autorisé Paris-Riyad a d’ailleurs accéléré la fin d’une union sans passion avec le PSG…

Une somme sans précédent de 400 millions d’euros par an est évoquée pour le champion du monde argentin (qui pourrait être accompagné de ses vieux potes du Barça Sergio Busquets et Jordi Alba). Toujours au rayon Ballon d’or, le nom de Luka Modric (37 ans) continue de circuler, même si le Croate est supposé prolonger au

- Advertisment -