mercredi 24 juillet 2024

Nouveau camouflet apporté par la Cour d’appel de Londres au polisario et à son parrain algérien

-

Dans une décision judiciaire définitive, la Cour d’appel de Londres a confirmé le rejet irrévocable d’une requête du polisario contre l’accord d’association entre le Maroc et le Royaume-Uni. Cette décision constitue un nouveau camouflet pour les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc, marquant ainsi leur troisième revers depuis décembre dernier.

L’ONG pro-séparatistes ‘WSC’ avait tenté de remettre en cause l’accord d’association liant le Maroc au Royaume-Uni en déposant une demande d’appel devant la Cour administrative. Cependant, la Cour d’appel de Londres a rejeté cette requête de manière irrévocable, confirmant ainsi la validité de l’accord d’association qui bénéficie aux populations et au développement de toutes les régions du Maroc, du nord au sud.

Cette décision judiciaire met en évidence les échecs répétitifs de la véritable partie prenante instigatrice du conflit autour du Sahara marocain. Malgré ses velléités malveillantes, cette partie prenante a échoué à persuader la justice britannique de réexaminer l’accord commercial post-Brexit conclu et soutenu par les deux Royaumes. Des analystes marocains et britanniques soulignent ainsi le caractère récurrent des échecs du polisario dans ses tentatives de remise en question de cet accord.

Par ailleurs, les échanges commerciaux entre le Maroc et le Royaume-Uni ont connu une croissance constante depuis la conclusion de l’accord d’association. Les flux bilatéraux ont atteint 2,9 milliards de livres sterling au 3e trimestre 2022, soit une augmentation d’un milliard de livres sterling par rapport à la même période de l’année précédente. Cette augmentation témoigne de la solidité des relations économiques entre les deux pays et de l’importance de l’accord pour les échanges mutuellement bénéfiques.

L’accord d’association entre le Maroc et le Royaume-Uni, signé à Londres le 26 octobre 2019, est entré en vigueur le 1er janvier 2021. Il garantit la continuité des échanges entre les deux pays dans le cadre des relations bilatérales, restituant ainsi tous les effets que les deux pays s’accordaient mutuellement dans le cadre de l’accord d’association Maroc-UE.

Cet accord permet aux deux Royaumes de s’engager durablement dans un partenariat structuré, soutenu par des instruments de coopération opérationnels et institutionnalisés. Il repose sur une ambition commune de renforcer les relations économiques et commerciales dans tous les secteurs de coopération entre le Maroc et le Royaume-Uni.

En confirmant la validité de cet accord d’association, la Cour d’appel de Londres a envoyé un message fort aux détracteurs de l’intégrité territoriale du Maroc. Cette décision souligne l’importance des relations entre les deux pays et renforce la confiance des entreprises marocaines et britanniques qui souhaitent développer des partenariats économiques et commerciaux solides.

L’accord d’association entre le Maroc et le Royaume-Uni offre de nombreuses opportunités aux entreprises des deux pays. Il facilite les échanges commerciaux, encourage les investissements et favorise la coopération dans divers secteurs tels que l’agriculture, l’industrie, les services et les technologies.

Les entreprises marocaines bénéficient de l’accès privilégié au marché britannique, l’une des plus grandes économies mondiales. Cela ouvre de nouvelles perspectives commerciales et permet aux entreprises marocaines d’exporter leurs produits et services de haute qualité vers le Royaume-Uni.

De même, les entreprises britanniques peuvent profiter des opportunités qu’offre le marché marocain en termes d’investissements et d’expansion commerciale. Le Maroc se positionne comme une porte d’entrée vers le marché africain en plein essor, offrant une main-d’œuvre qualifiée, des infrastructures modernes et une stabilité économique et politique.

L’accord d’association renforce également la coopération bilatérale dans d’autres domaines importants tels que la recherche scientifique, l’éducation, la culture et le tourisme. Il favorise les échanges entre les universités, les centres de recherche et les institutions culturelles des deux pays, renforçant ainsi les liens entre les peuples et les sociétés.

Cette décision de la Cour d’appel de Londres marque un tournant dans le conflit autour du Sahara marocain. Elle confirme la reconnaissance internationale de l’intégrité territoriale du Maroc et la légitimité de ses positions. Le polisario et ses soutiens voient leurs tentatives de délégitimation de l’accord d’association s’effondrer, renforçant ainsi la position du Maroc sur la scène internationale.

In fine, la décision de la Cour d’appel de Londres apporte un nouveau camouflet au polisario et confirme la validité de l’accord d’association entre le Maroc et le Royaume-Uni. Cette décision renforce les relations économiques et commerciales entre les deux pays, offrant de nouvelles opportunités aux entreprises et contribuant au développement mutuel. Elle souligne également la reconnaissance internationale de l’intégrité territoriale du Maroc et affaiblit les tentatives de délégitimation du polisario et son parrain algérien.

- Advertisment -