mercredi 24 juillet 2024

La mosquée « Al-Khair » à El Guerguarat, un nouvel édifice religieux aux portes de l’Afrique

-

A l’entrée du poste frontière El Guerguarat, la mosquée « Al-Khair » se dresse majestueusement à côté d’une série de projets d’envergure en cours, incarnant la dynamique croissante de développement que connait ce poste frontalier qui demeure pour le Maroc, une porte d’entrée vers sa profondeur africaine.

Construit à proximité d’un point frontalier et d’un axe routier stratégique marqué par un flux quotidien de circulation des personnes et des biens, cet édifice religieux figure parmi les grands projets de développement menés au niveau de cette localité, en l’occurrence l’aménagement d’une zone de distribution et de commerce, l’électrification et l’alimentation en eau potable du poste frontalier et la construction d’un centre d’accueil au profit des catégories sociales vulnérables, en plus de l’aménagement d’un terrain de football.

La construction de cet édifice religieux, dont les travaux ont été lancés le 18 novembre 2020, à l’occasion du 65ème anniversaire de l’indépendance du Royaume, s’inscrit dans le sillage des efforts visant à répondre aux besoins spirituels de la population locale et des passagers, dans une ambiance spirituelle propice au recueillement.

Ce site cultuel, qui a été construit par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, pour un coût estimé à 8,8 millions de dirhams (MDH) et sur une superficie de 3.767 m2, comprend toutes les commodités nécessaires aux fidèles et aux préposés religieux dont une salle de prières pour hommes et une autre pour femmes, des salles d’ablution, un minaret et un logement pour l’imam.

Dotée d’une capacité d’accueil de 520 fidèles, cette mosquée, bâtie selon les normes architecturales urbanistiques authentiques et conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, contribue amplement à diffuser les préceptes d’un Islam tolérant et de juste-milieu et à préserver la sécurité spirituelle du Maroc et l’unité du rite Malikite.

Dans une déclaration à la chaîne d’information (M24) de la MAP, le délégué du ministère des Habous et des Affaires islamiques dans la région Dakhla-Oued Eddahab, Abdelkader Al Allioui a indiqué que ce haut lieu de spiritualité et de piété, qui a ouvert ses portes devant les fidèles dès le début du Ramadan, témoigne de la Haute Sollicitude dont le Souverain ne cesse d’entourer la chose religieuse.

« L’édification de cette mosquée dans ce point stratégique fait le bonheur des personnes travaillant au poste frontalier, mais aussi des usagers de cet axe routier pour accomplir leurs devoirs religieux dans de bonnes conditions », a-t-il poursuivi.

Après avoir salué les grands efforts déployés par le Royaume en matière de construction de mosquées, M. Al Allioui a souligné que ce lieu de spiritualité vers lequel converge les fidèles pour accomplir les prières surérogatoires (Tarawih), ainsi que les cinq prières quotidiennes et la prière de vendredi, vient s’ajouter aux mosquées des communes de Bir Gandouz et d’Aousserd.

Pour sa part, le membre du Conseil local des ouléma d’Aousserd et prédicateur de la mosquée « Al-Khair », Ahmed Harrane a fait savoir que cet édifice religieux est un phare du savoir, permettant aux citoyens et aux passagers d’accomplir leurs devoirs religieux, dans une ambiance de recueillement empreinte de piété et de spiritualité.

M. Harrane a également mis l’accent sur la Haute Sollicitude que le Souverain ne cesse d’accorder à la construction et à l’équipement des différentes « Maisons de Dieu », notant que la mosquée d’El Guerguarat abritera des causeries religieuses, des séminaires et des concours culturels, pour assurer pleinement son rôle en matière d’encadrement religieux.

De leur côté, un certain nombre de fidèles, marocains et étrangers, ont exprimé leur admiration pour cet nouvel édifice religieux, qui va leur permettre de pratiquer leurs devoirs religieux et d’accomplir leurs prières de manière collective en toute quiétude.

L’inauguration de la mosquée « Al-Khair » à El Guerguarat, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des infrastructures et des institutions religieuses dans la province d’Aousserd, vient s’ajouter à d’autres mosquées, à savoir « Al-Fath » et « Abou Bakr Al-Siddiq » dans la commune de Bir Gandouz et celles d' »Al-Wahda » et « Laglate » à Aousserd.

Le poste-frontière El Guerguarat, relevant de la commune de Bir Gandouz, a connu un développement socio-économique important au cours de ces dernières années, en raison de sa position géographique stratégique à la frontière maroco-mauritanienne et de la fluidité de la circulation à destination de la Mauritanie et des autres pays de l’Afrique de l’Ouest.

- Advertisment -