lundi 22 juillet 2024

Trump menacé d’un procès, la présidentielle américaine s’enfonce dans l’inconnu

-

L’inculpation officielle et ultra-médiatisée de Donald Trump accroît mercredi l’incertitude dans la course à la Maison Blanche de 2024, avec le leader républicain désormais menacé d’un procès pénal et l’actuel titulaire du poste, Joe Biden, qui n’a pas confirmé sa candidature.

Devant un juge à New York, Donald Trump a plaidé mardi non coupable d’avoir orchestré des paiements pour étouffer des affaires embarrassantes pour lui avant la présidentielle de 2016.

Apparu combatif mais avec une mine sombre qui ne l’a pas quitté lors de ce jour historique, le républicain, de retour dans sa luxueuse résidence en Floride, a finalement qualifié d’ »insulte à la nation » sa mise en accusation, détaillée dans 34 chefs d’inculpation.

Dénonçant une inculpation « triste » et « toute faite », l’un des avocats de l’ancien chef d’Etat, Todd Blanche, a lui promis de se battre.

De retour dans son avion, Donald Trump n’a pas manqué de répéter sur son réseau Truth Social qu’il n’y avait « pas d’affaire » judiciaire.

Plus tard en Floride, dans la grande salle de réception de sa résidence de Mar-a-Lago, celle-là même où il avait annoncé sa nouvelle candidature à la Maison Blanche, le 15 novembre dernier, il a lancé: « Je n’aurais jamais imaginé cela possible en Amérique ».

- Advertisment -