lundi 22 juillet 2024

Un capteur teste la sueur pour le cortisol et donne un résultat en huit minutes

-

Des chercheurs de l’Oregon State University College of Engineering ont développé un capteur portable qui teste la transpiration pour le cortisol et fournit des résultats en huit minutes, une avancée importante dans la surveillance d’une hormone dont les niveaux sont un marqueur de nombreuses maladies, y compris divers cancers.

Un capteur portable pour le cortisol 

Selon les chercheurs, le matériau et le mécanisme de détection du nouveau dispositif, pourraient être facilement conçus pour détecter d’autres hormones spécifiques, par exemple la progestérone, un marqueur-clé de la santé reproductive des femmes et des résultats de la grossesse.

Ce capteur est plus sensible et plus sélectif que la plupart des capteurs actuels

Ce capteur ne contient ni enzyme naturelle, ni étiquette, ni sonde de signalisation redox , . Il s’agit d’un capteur robuste et intégré qui peut être utilisé pour des applications sur le lieu de soins – par exemple au chevet d’une personne, en dehors d’un laboratoire – et même pour des applications portables. Notre nouveau capteur est plus sensible et plus sélectif que la plupart des capteurs actuels et, par conséquent, plus fiable pour la surveillance de l’hormone du stress.

L’enzyme artificielle est un polymère spécial doté de minuscules espaces façonnés pour accueillir uniquement les molécules de cortisol. Ces espaces sont entourés de catalyseurs qui font réagir le cortisol et produisent des signaux électriques. La mesure de ces signaux permet de déterminer la quantité de cortisol, ce qui constitue un outil de diagnostic important.

Il peut détecter des niveaux de cortisol dans la sueur en quelques minutes

Des niveaux de cortisol trop élevés ou trop bas peuvent indiquer un trouble surrénalien, tel que la maladie d’Addison, caractérisée par des douleurs abdominales, des règles anormales, une déshydratation, des nausées et une irritabilité, ou le syndrome de Cushing, qui peut entraîner une prise de poids, des sautes d’humeur, une faiblesse musculaire et du diabète.

 Ce capteur peut détecter les niveaux de cortisol dans la sueur en quelques minutes, même s’ils sont généralement 10 000 fois moins concentrés que les niveaux de glucose dans le sang .  L’enzyme artificielle utilisée dans cette technologie ouvre de nouvelles voies pour le développement de futurs capteurs portables destinés à la surveillance de la santé. 

- Advertisment -