mercredi 24 juillet 2024

Une IA peut connaître le profil génétique d’une tumeur en 90 secondes

-

Le gliome diffus est la tumeur cérébrale primaire la plus courante et la plus mortelle. Les résultats d’une nouvelle étude montrent comment l’IA et l’imagerie optique peuvent accélérer le diagnostic et le traitement des patients qui en sont atteints, grâce au dépistage moléculaire.

Lancé en 2019, le système de dépistage rapide de tumeurs cérébrales, appelé DeepGlioma, est basé sur l’intelligence artificielle. Il associe des réseaux neuronaux profonds à une méthode d’imagerie optique afin d’analyser en moins de 90 secondes le tissu tumoral cérébral prélevé au cours d’une opération.

La technique développée par une équipe de neurochirurgiens et d’ingénieurs américains permet de détecter plus rapidement les mutations génétiques à l’origine du cancer. Il faut savoir que l’OMS utilise ces mutations pour définir des sous-groupes moléculaires de la maladie car il existe différents types de gliomes.

La classification moléculaire des sous-types de tumeurs

Or, les avantages et les risques de la chirurgie varient d’un type de tumeur cérébrale à l’autre en fonction de sa constitution génétique. Par exemple, les patients atteints d’un type spécifique de gliome diffus appelé astrocytome peuvent espérer gagner en moyenne cinq ans avec l’ablation complète de la tumeur, par rapport à d’autres sous-types de gliome diffus.

 

- Advertisment -