lundi 22 juillet 2024

PSG: quel avenir pour Leo Messi?

-

Si Lionel Messi et le Paris Saint-Germain discutent toujours d’une éventuelle prolongation de contrat, la « Pulga » entame peut-être contre Rennes, dimanche (17h05) pour la 28e journée de Ligue 1, sa tournée d’adieu au Parc des Princes.

« C’est trop tôt pour savoir ce qui va se passer », répond Christophe Galtier au sujet du génie argentin. L’entraîneur sait « que Léo, la direction sportive et le président échangent beaucoup, mais je ne connais pas les tenants et les aboutissants des discussions ».

Messi traverse une meilleure deuxième saison au PSG, son coach souligne qu’il a réussi « 18 buts et 17 passes décisives », mais sa propension à jouer en marchant agace certains supporters et observateurs. Et s’il a plusieurs fois sauvé son équipe en fin de match, il n’a pas empêché le naufrage en Ligue des champions.

« J’ai vu certaines critiques sur son match au Bayern Munich (défaite 2-0 et élimination en huitième de finale), mais il n’est pas le seul, il a été très souvent décisif cette saison », insiste Galtier, ajoutant que Messi « est important dans le vestiaire par son comportement, à son âge (36 ans en juin) il s’entraîne tous les jours, il est heureux de faire jouer ses partenaires ».

Du côté de la direction du PSG aussi on rappelle que « rien n’est décidé » et que « les deux parties discutent ensemble depuis un moment ».

Conforme au fair-play financier

Ces négociations restent très discrètes, mais le club n’entend pas l’augmenter: « Nous ne pourrions le prolonger qu’à un prix conforme au fair-play financier », apprend-on auprès d’une source à la direction.

Messi touche environ 30 millions d’euros par saison, et le club doit écoper un déficit de 370 M EUR la saison dernière, et autour de 150 M EUR pour celle en cours selon L’Équipe.

Le PSG pourrait envisager de construire un effectif autour de Kylian Mbappé et briser la « MNM » Messi-Neymar-Mbappé. Si Neymar partait, malgré son contrat courant jusqu’en 2027, Paris pourrait conserver Messi une saison encore, mais le Brésilien, opéré de la cheville droite, a l’air de vouloir rester.

La pression populaire ne devrait pas peser dans le choix de l’Argentin. Si les réseaux sociaux grincent de critiques sur l’implication de Messi, Galtier ne redoute pas du tout des sifflets des supporters contre Messi au Parc, comme c’était arrivé la saison dernière après l’élimination face au Real Madrid (1-0/1-3).

« Mais non! Ils n’ont aucune raison de siffler nos joueurs, ils ont donné le maximum dans cette compétition. On n’a pas été éliminé à cause d’un tel ou d’un tel mais parce que le Bayern Munich est arrivé plus en forme que nous sur cette double confrontation », réplique le technicien.

Barcelone, l’Arabie Saoudite, Miami 

A Brest samedi, les ultras parisiens ont encouragé l’équipe tout le match et n’ont sifflé personne, ils ne devraient donc pas manifester de rancœur contre Messi face à Rennes.

Après Rennes, il restera encore au moins cinq matches à Messi au Parc, contre Lyon, Lens, Lorient, Ajaccio et Clermont, pour la dernière journée, le 3 juin.

De son côté, la star garde plusieurs fers au feu. S’il envisage de rester au PSG, son père Jorge, qui gère ses affaires, a été vu en Arabie Saoudite et à Barcelone, difficile d’imaginer qu’il n’a jamais été question de contrats.

Le capitaine des champions du monde pourrait revenir dans le club de son cœur, pour un dernier tour de piste. Car parmi ses derniers objectifs d’une carrière gigantesque, il aimerait ravir à Cristiano Ronaldo le record des buts en C1.

Le Portugais, qui a lui rejoint l’Arabie Saoudite, à Al-Nassr, est resté à 140 buts, Messi est à 129, seuls le PSG et le Barça peuvent lui permettre d’assouvir cette quête.

L’Inter Miami de David Beckham aussi essaie d’attirer la légende, mais le club de MLS nord-américaine semble partir de loin, même si les Messi possèdent déjà un pied-à-terre en Floride.

Alors, que va faire Messi? Galtier botte en touche: « Savoir si Léo doit être là la saison prochaine, cela dépend de la volonté des uns et des autres ». Mais le technicien assure que « Léo est heureux dans le vestiaire ».

- Advertisment -