mercredi 24 juillet 2024

Maroc -Espagne : un nouveau partenariat économique au service du développement

-

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, ont souligné, mercredi à Rabat, que le Maroc et l’Espagne souhaitent établir un nouveau partenariat économique au service du développement, dans la perspective de profiter du plein potentiel qu’offrent les relations entre les deux Royaumes.

Intervenant lors du Forum économique Maroc-Espagne qui s’est tenu en marge de la Réunion de Haut Niveau (RHN), M. Sanchez a mis en avant l’importance que son pays accorde aux relations avec le Maroc et l’objectif commun d’ouvrir une nouvelle étape qui va permettre de bénéficier du plein potentiel offert par ces relations renouvelées, lesquelles sont fondées sur la confiance.

L’Espagne et le Maroc, a-t-il poursuivi, partagent l’ambition d’aller vers l’avant dans cette nouvelle étape, notamment avec les 24 accords qui vont être signés, estimant que les relations entre les deux pays sont dans l’intérêt du Maroc, de l’Espagne et aussi de l’Europe.

Ce nouveau partenariat économique permettra ainsi aux entreprises marocaines et espagnoles d’être plus prospères, a indiqué M. Sanchez, annonçant la signature d’un nouveau protocole de financement de 800 millions d’euro (M€) pour financer de nouveaux projets d’intérêt commun réalisés par des entreprises espagnoles au Maroc.

Le Président du gouvernement espagnol a également mis l’accent sur les opportunités de commerce, de l’infrastructure et des secteurs stratégiques.

En outre, M. Sanchez a rappelé que l’Espagne est le troisième principal investisseur au Maroc, estimant que le volet juridique se veut un outil clé pour renforcer les liens économiques entre les deux pays.

De son côté, M. Akhannouch a souligné que la solidité de la relation Maroc-Espagne s’alimente de la dynamique positive que connaissent nos échanges commerciaux.

« L’Espagne est aujourd’hui le premier partenaire commercial du Maroc, sur les importations comme les exportations. Le Maroc est le 3ème partenaire commercial de l’Espagne en dehors de l’Union Européenne, après la Chine et les Etats-Unis et la 1ère destination des exportations espagnoles en Afrique et dans le monde arabe », a-t-il détaillé.

Et de poursuivre: « Mieux, cette dynamique est en constante progression. Nos échanges commerciaux ont atteint 17 milliards d’euros en 2021. Sur les 9 premiers mois de 2022, ils étaient en hausse de plus de 21% ».

Parallèlement, M. Akhannouch a fait remarquer que le stock d’investissements espagnols au Maroc progresse alors que le stock des investissements directs étrangers (IDE) positionne l’Espagne comme troisième investisseur étranger au Maroc.

Sur ce terrain, la marge de progression demeure importante, que ce soit dans l’énergie, les transports, le tourisme ou l’industrie, notamment à l’aune du dispositif prévu par la nouvelle Charte d’Investissement, a précisé le Chef de gouvernement.

Par ailleurs, M. Akhannouch a indiqué que la RHN « constitue une occasion de célébrer l’excellence des relations entre nos nations, sous l’impulsion de la Vision éclairée de Nos Souverains, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Sa Majesté le Roi Felipe VI ».

« A ce titre, une nouvelle ère de nos relations bilatérales s’est ouverte, à travers la position de votre gouvernement concernant nos provinces du Sud. L’Espagne a eu le courage du réalisme historique. Et pour cela, le Maroc vous rend hommage », a-t-il dit, insistant sur le travail main dans la main pour construire, ensemble, un avenir meilleur.

Et de conclure : « Il n’y a pas lieu de s’étonner qu’un partenariat fiable, fort, flexible, intelligent et multidimensionnel, se traduise dans les faits par un développement économique. C’est le sens que nous souhaitons donner à notre partenariat, tel que souhaité par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, celui d’un leadership au service du développement et de la paix dans notre région méditerranéenne et, au-delà, d’un modèle d’entente et de prospérité partagée pour toutes les nations ».

Organisé à l’initiative de la CGEM, de la Confederación Española de Organizaciones Empresariales (CEOE) et du Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES), ce forum a été l’occasion de discuter de la question « Comment les entreprises marocaines et espagnoles peuvent-elles saisir ensemble les opportunités que présente la reconfiguration des chaînes de valeur mondiales ? » et de « La transition énergétique, l’environnement et l’économie circulaire, secteurs clés du partenariat économique Maroc-Espagne ».

- Advertisment -