lundi 22 juillet 2024

Doha : Appel à l’élaboration de politiques au profit des personnes à besoins spécifiques

-

 La Déclaration de Doha, publiée à l’issue de la 42ème session du Conseil des ministres arabes des Affaires sociales, a appelé à l’élaboration de politiques sociales et économiques en faveur des personnes à besoins spécifiques et défavorisées, en plus de combler les lacunes en matière d’éducation et d’élargir l’accès à la protection sociale.

La Déclaration a réitéré l’appel du Conseil des ministres arabes des Affaires sociales à poursuivre le processus de mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable, à intégrer les peuples arabes dans le processus de développement mondial et à améliorer les conditions des personnes handicapées, dans la perspective de réaliser le principe de l’égalité des citoyens dans les pays arabes.

Par ailleurs, le document a appelé à promouvoir le développement rural grâce aux investissements dans les infrastructures sociales, à mettre en place des politiques en faveur des enfants, à assurer la sécurité alimentaire et à renforcer la transformation numérique, en particulier dans les pays arabes les moins avancés.

Il a également recommandé de promouvoir l’initiative pionnière du Secrétaire général de la Ligue des États arabes en faveur des «l’autonomie des personnes à besoins spécifiques», en permettant à cette catégorie d’accéder à des emplois décents et de bénéficier des innovations technologiques modernes.

Dans une conférence de presse, le directeur du Département du développement et des politiques sociales de la Ligue des États arabes, Tarek Al-Nabulsi, a déclaré que les ministres arabes des Affaires sociales se sont mis d’accord sur de nombreuses questions importantes, notamment l’identification des priorités du travail social arabe commun dans l’intérêt des peuples arabes, ainsi que l’élaboration de la deuxième charte arabe pour améliorer les conditions de vie des personnes à besoins spécifiques.

Il a ajouté que les ministres, qui ont salué l’initiative de consacrer le 10 octobre pour célébrer les personnes âgées, ont convenu pour la première fois d’adopter la classification arabe du handicap en vue de promouvoir les droits de cette catégorie.

M. Al-Nabulsi a également fait savoir qu’il a été procédé, lors de cette réunion, à l’approbation du plan quinquennal du Conseil des ministres arabes des affaires sociales 2023-2027, qui comprend des orientations stratégiques dans divers domaines du développement, de la protection sociale, des questions liées à la famille et à l’enfance.

Plutôt dans la journée, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a souligné que le contexte que traversent les pays arabes nécessite l’élaboration de visions communes, la mise en place de dispositifs contribuant au développement des perspectives de travail dans le domaine de l’économie des soins et y investir, dans le cadre de la politique globale d’emploi et de soutien aux familles, notamment en ce qui concerne le domaine de la protection des catégories vulnérables, à travers la garantie de services professionnels de haute qualité.

Avec la croissance démographique, l’augmentation du nombre des personnes âgées, le rétrécissement des familles et l’apparition de crises sanitaires et économiques, la demande en services de soins devrait augmenter, y compris lors de la petite enfance, ainsi que l’action sociale, le travail domestique, les services de soins de santé, les soins des personnes en situation de handicap, le soins de longues durée pour les personnes âgées non autonomes, a noté la ministre marocaine.

- Advertisment -