dimanche 23 juin 2024

Fouzi Lekjaa: Nous n’avons à aucun moment demandé à l’Algérie de nous garantir un vol spécial

-

Le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, est revenu jeudi sur les conditions de la faîtière pour que le Maroc participe au CHAN 2023, prévu en Algérie.

Lors du point de presse du porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement tenue ce jeudi 29 décembre 2022 à Rabat, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a été invité à commenter la décision de l’instance de conditionner la participation du Maroc au prochain Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football, prévu en Algérie du 13 janvier au 4 février 2023, à l’autorisation par Alger de l’avion de Royal Air Maroc à atterrir à l’aéroport de Constantine.

«Dans le cahier des charges, le pays hôte, dans ce cas l’Algérie, offre toutes les facilités aux pays participants pour qu’ils rallient le pays et prennent part à la compétition. Contrairement aux informations véhiculées durant ces dernières 24 heures, nous avons demandé que l’avion qui transportera l’équipe nationale le 10 janvier prochain dispose de l’autorisation d’atterrir à l’aéroport de Constantine, ville hôte des matchs de l’équipe nationale. Et bien évidemment, le transporteur officiel de toutes les équipes nationales est Royal Air Maroc», a-t-il précisé.

Et d’ajouter: «Nous n’avons à aucun moment demandé à l’Algérie de nous garantir un vol spécial. Aujourd’hui, nous attendons la réponse de la Confédération africaine de football (CAF) pour prendre une décision.»

Fouzi Lekjaa a ainsi répondu aux propos tenus par Rachid Oukali, président du Comité d’organisation du CHAN 2023, et dont les médias à la solde de la junte s’enorgueillissent. «Les lois de la CAF nous obligent à faciliter la venue des délégations en Algérie et non à prévoir des voyages privés. Concernant leur venue en Algérie, les nations participantes au CHAN sont elles-mêmes responsables du transport de leurs équipes. Nous nous devons d’assurer le transport des délégations au niveau interne uniquement», avait déclaré le responsable algérien lors d’une conférence presse tenue mercredi 28 décembre 2022.​

- Advertisment -