lundi 30 janvier 2023

Allié du polisario, le président péruvien placé en détention après avoir dissous le Congrès

-

La police péruvienne a arrêté le président Pedro Castillo après son annonce de dissolution du Congrès et de déclaration de l’Etat d’exception.

Selon des images diffusées par la télévision péruvienne, le président se trouvait dans un véhicule officiel, encerclé par des policiers.

La vice-présidente Dina Baluarte devra être investie par le Congrès nouvelle présidente du Pérou à partir de 15H00 (heures de Lima, GMT-5).

Peu auparavant, la plénière du Congrès péruvien avait approuvé, à la majorité, la destitution de Pedro Castillo à cause d’actes présumés de corruption.

Quelques heures auparavant, Castillo avait perpétré ce que la presse locale a qualifié de « coup d’État », en annonçant à la télévision la dissolution du Congrès et l’annonce de nouvelles élections.

L’annoncé a été suivie par une cascade de démissions de ministres et d’ambassadeurs péruviens auprès des organisations internationales.

Des institutions constitutionnelles du pays se sont également exprimées contre la décision de dissolution du Congrès.

- Advertisment -