lundi 30 janvier 2023

Les Lions de l’Atlas au Mondial: La conquête des cœurs se poursuit

-

La qualification historique de la sélection marocaine de football en quarts de finale de la coupe du monde de la FIFA au Qatar continue de faire les choux gras des médias américains, qui célèbrent la « meilleure révélation » de la grand-messe footballistique.

« Le Maroc est-il l’équipe du destin de la Coupe du monde 2022? », se demande la chaîne d’information NBC-Chicago, en soulignant que le proverbe marocain “Noqta Noqta yahmal l’wad » (Goutte à goutte, l’eau creuse la pierre) devient de plus en plus synonyme de ce qui se passe au Qatar, avec la belle prestation des Lions de l’Atlas face à des équipes coriaces comme la Croatie, la Belgique et le Canada.

Pour l’auteur de l’article, Sanjesh Singh, les poulains de Walid Regragui continuent de conquérir les cœurs et de drainer plus de supporters à la faveur d’une prestation “miraculeuse” face au vice-champion du monde en 2018 (la Croatie), aux diables rouges de Belgique, troisièmes de la précédente édition du Mondial et au champion en titre de la Concacaf (le Canada).

Les Lions de l’Atlas ont rugi face à leurs adversaires et sont sortis victorieux d’un groupe très relevé, souligne l’auteur de l’article, notant que les coéquipiers de Sofiane Amrabat ont réussi une “autre surprise”, en 8èmes de finales, en prenant le meilleur sur une équipe espagnole qui a entamé le Mondial par une large victoire face au Costa-Rica (7-0).

“La fureur de la Roja ne pouvait étouffer le rugissement des Lions de l’Atlas”, ajoute le média US, relevant que “le fleuve monte au Maroc et le monde monte avec lui”.

Pour sa part, le prestigieux magazine spécialisé The Atlantic, qui a encensé la belle performance de la sélection marocaine face à des adversaires rompus aux grandes compétitions, a consacré tout un article au tir au but victorieux marqué à la Panenka par Achraf Hakimi face à l’Espagne.

“La Panenka de Hakimi fut une rare victoire de l’art sur l’analyse et la science”, écrit l’auteur de l’article Kevin Coulson, ajoutant que cette technique “renferme un élément de mise en scène, de jeu et de joie, même avec tant de risque”.

Le joueur marocain a eu le courage de surprendre l’équipe adverse et le monde le temps d’une “seconde glorieuse” et d’inscrire son nom dans l’histoire de la coupe du monde, conclut la publication américaine.

“Un Maroc impressionnant entre dans l’histoire en disposant de l’Espagne”, écrit, de son côté, la chaîne sportive ESPN sur son site internet, qui relève que les Lions de l’Atlas sont à deux doigts de devenir les premiers africains à se qualifier au dernier carré de la compétition reine du ballon rond. Rendez-vous ce samedi pour le verdict face aux Portugais de Cristiano Ronaldo, écrit le média.

- Advertisment -