lundi 30 janvier 2023

Saison agricole: Baitas liste les mesures gouvernementales

-

Le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé des Relations avec le parlement, Mustapha Baitas, a indiqué que l’Exécutif a pris certaines mesures pour accueillir la nouvelle saison agricole qui survient dans un contexte difficile marqué par deux ans de sécheresse et de manque de précipitations.

Lors du point de presse organisé à l’issue du Conseil de gouvernement tenu le jeudi 1er décembre, le ministre a rappelé que tout au long des deux dures dernières années, le gouvernement a adopté un programme, sous les Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI, moyennant 10 MMDH afin de soutenir les agriculteurs. Il s’agissait notamment du soutien au fourrage et à l’eau destiné au bétail et au cheptel, des indemnisations pour une année de sécheresse, ainsi que du suivi des crédits.

De plus, ajoute-t-il, dans un contexte marqué par la crise internationale marquée par une inflation inédite, le gouvernement a maintenu le prix de certains produits inchangé, notamment les engrais et les semences sélectionnées. Concernant les mesures prises pour accompagner la saison agricole en cours, Baitas cite le lancement d’un programme permettant l’irrigation dans certaines régions comme la Loukkos, le Gharb, etc.

Baitas souligne aussi que dans ce cadre, une part des ressources hydriques pour ce début de saison agricole sera dédiée à l’irrigation, en attendant une hausse du niveau des retenues des barrages. « Le gouvernement assure également un suivi précis et régulier de la situation des ressources en eau, ainsi que la limitation des superficies de certaines cultures », a-t-il confié.

Et d’ajouter que le gouvernement adopte également l’irrigation d’appoint dépendant des régions et de la disponibilité de l’eau. Concernant les stratégies adoptées, des mesures ont été prises pour assurer la couverture des besoins des agriculteurs.

En ce qui concerne les graines et les semences automnales, Baitas indique que le gouvernement a assuré 1,1 millions de quintaux de graines sélectionnées de bonne qualité. « Nous avons également adopté une chaîne de distribution au niveau national, avec 500 points de distribution étatiques », a-t-il déclaré.

Le prix des semences a été, par ailleurs, déterminé par le gouvernement. Le prix du blé tendre et de l’orge a été fixé à 210 DH/q alors que celui du blé dur se situe à 290 DH/q. « Au niveau des engrais, le marché national sera fourni par 650.000 tonnes, alors que la demande est d’environ 500.000 tonnes », indique le ministre, qui souligne que les prix restent subventionnés.

Concernant les cultures automnales, 4,6 millions d’hectares y ont été réservés, dont 35% réservée à la culture de blé tendre. Pour ce qui est des assurances, Baitas fait savoir que 200.000 ha supplémentaires de superficie dédiée aux graines et aux légumineuses ont été assurés, pour atteindre une superficie globale de 1,1 millions de hectares bénéficiant de l’assurance multirisques. 50.000 hectares d’arbres fruitiers ont également été assurés.

Le ministre ajoute que le soutien à l’achat de l’équipement dédié à l’irrigation est en cours jusqu’en 2027. Sachant que de nouvelles subventions seront notamment dédiées aux jeunes. Le total des subvention atteindra 3,7 MMDH pour un investissement global de 7,4 MMDH.

- Advertisment -