lundi 30 janvier 2023

Revue de presse quotidienne de ce lundi 28 novembre 2022

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 28 novembre 2022:

L’Economiste

Dès jeudi 1er décembre, les ramédistes vont basculer chez la CNSS. La Caisse se trouve face au challenge de la gestion des dossiers de 29 millions de personnes, un chiffre qui inclut ses assurés salariés, TNS et les ramédistes. Contrairement aux travailleurs non salariés, les ramédistes disposent d’une couverture au niveau des hôpitaux publics. Ce qui facilitera, en quelque sorte, leur adhésion à la CNSS. «Nous avons imaginé le basculement dans le cadre d’une décision collégiale. Il sera automatique pour toute personne et les membres de sa famille qui disposent d’une carte non périmée, explique Reda Benamar, directeur général adjoint de l’AMO et des prestations sociales à la CNSS, lors de la conférence organisée par la Chambre de commerce suisse au Maroc, à Casablanca.

Le Matin

La fronde des avocats contre les dispositions fiscales prévues dans le projet de loi de Finances pour l’année 2023 ne faiblit pas. Bien au contraire, elle prend de l’ampleur. Vendredi et samedi derniers ont été marqués par des développements qui ne laissent pas présager une accalmie, du moins de sitôt. L’une de ces évolutions provient des représentations des avocats au sein de plusieurs partis, notamment le RNI et le PI, pourtant membre de la coalition gouvernementale, qui appellent l’exécutif à revoir sa copie. De son côté, l’Association des barreaux du Maroc, et malgré l’accord conclu avec le Chef du gouvernement, le ministre de la Justice et le ministre délégué chargé du Budget, le 15 novembre, a demandé le retrait de toutes les dispositions fiscales relatives aux avocats figurant dans le PLF 2023 au motif qu’elles «sont totalement incompatibles avec le concept de la justice fiscale».

Aujourd’hui Le Maroc

L’activité globale du trafic portuaire affiche une baisse de 1,9% à fin octobre 2022 par rapport à la même période une année auparavant. Selon les indicateurs de l’Agence nationale des ports (ANP), il se chiffre en volume à près de 74,04 millions de tonnes durant les dix premiers mois de l’année en cours contre environ 75,46 millions à fin octobre 2021. Atteignant plus de 29,07 millions de tonnes à fin octobre 2022, le port de Jorf Lasfar est en première place avec une quote-part de 39,3%. En seconde place, le port de Casablanca détient une quote-part de 29,3% avec un volume de marchandises ayant transité par ce port qui s’élève à près de 21,70 millions de tonnes, en recul de 11,1%.

L’Opinion

Trente-sept des cinquante-deux pays africains, dont le Maroc, ont vu leur niveau d’industrialisation s’accroître au cours des onze dernières années, selon un nouveau rapport publié par la Banque africaine de développement (BAD), l’Union africaine (UA) et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI). Le rapport sur l’Indice de l’industrialisation en Afrique fournit une évaluation à l’échelle nationale des progrès réalisés par les 52 pays africains sur la base de 19 indicateurs clés, selon un communiqué de la BAD qui relève que le rapport permettra aux gouvernements africains d’identifier des pays de référence afin de mieux évaluer leurs propres performances industrielles et d’identifier plus efficacement les meilleures pratiques.

Al Bayane

Le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire, la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) et l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) ont procédé à la signature d’une convention de partenariat pour la promotion de l’investissement et la digitalisation dans le secteur du tourisme au Maroc. Cette convention s’inscrit dans le cadre des efforts continus consentis par le ministère et la SMIT en vue de renforcer l’attractivité de la destination Maroc pour stimuler les investissements à forte valeur ajoutée pour le secteur.

- Advertisment -