lundi 30 janvier 2023

Black Friday : les magasins pris d’assaut

-

Il est 9H30 du matin, une foule de clients impatients s’est déjà installée devant les magasins pour faire de bonnes affaires en tirant profit des soldes et des offres alléchantes du « Black Friday ».

Devant la plupart des enseignes du quartier Maârif à Casablanca, de longues files d’attente, composées surtout de femmes, se sont formées avant même l’ouverture des magasins.

« Avec des soldes qui peuvent aller jusqu’à 50%, je ne peux pas rater l’occasion. Le Black Friday est pour moi un rituel immanquable chaque année », a affirmé Salwa, dans une déclaration à la MAP.

« Je viens ici pour profiter des soldes. Dénicher de bons articles avec un meilleur rapport qualité/prix est mon objectif, surtout que hors soldes, les prix sont excessivement chers », a-t-elle confié, tout en gardant un œil sur les articles qu’elle a choisi.

Une heure après l’ouverture, la foule se presse dans la crainte de ne pas trouver la taille adéquate. Le personnel des magasins semble un peu débordé et les files d’attente aux caisses s’allongent de plus en plus.

Entre ventes flash, promotions sur certains articles voire même sur tout le magasin ou encore des offres qui s’étalent tout au long du mois de novembre. Les commerçants n’ont ménagé aucun effort pour attirer la clientèle et réaliser un bon chiffre d’affaires.

Approché par la MAP, un gérant d’une enseigne internationale a noté que toutes les voies sont ouvertes pour inciter les clients à acheter lors de cette journée, surtout dans ce contexte de crise, où le pouvoir de consommation s’est dégradé.

« On table sur plus de clients d’ici la fin de la journée », a-t-il relevé, notant que les offres vont continuer jusqu’à la fin du mois de novembre dans son magasin.

Si pour les entreprises et commerçants c’est l’occasion rêvée de proposer des rabais importants même via les ventes en ligne sur leurs plateformes, pour les adeptes de l’achat en ligne, la procédure prend la forme d’un clic qui semble être une bonne alternative, histoire d’éviter de se déplacer en magasins.

« Je préfère faire le tour des sites d’achats en ligne. Ils offrent plus de choix avec des prix attractifs, tout en limitant les déplacements et les attentes », a indiqué Zakaria, un habitué au e-commerce.

Pour Kenza, une jeune maman à deux enfants, ce Black Friday coïncide avec son jour off. Réjouie de pouvoir sauter sur l’occasion, elle en profite aussi bien pour acheter de nouveaux habits pour ses garçons que pour saisir l’offre proposée par son centre de bien-être préféré, la considérant comme une très bonne façon de prendre soin de soi.

« Faire un saut à un SPA puis prendre un bon repas dans l’un des restaurants fast-food qui proposent eux aussi des offres spéciales à cette occasion est ma manière de profiter de cette journée où l’offre est si variée qu’elle répond à tout besoin », a-t-elle dit.

En effet, les promotions pleuvent de toutes parts ! Magasins, restaurants, compagnies aériennes, agences de voyage…ont tenté de tirer profit de cette journée Black Friday dans une tentative d’encourager les clients à consommer, en dépit des séquelles de la crise liée à la pandémie et de l’envolée des prix au niveau mondial.

Dans cet esprit, certaines enseignes ont rebaptisé cette journée pour la rendre « Colorful Day », « Painted Day », ou encore « White Day »…des techniques commerciales pour booster ses ventes et pour marquer évidemment le coup d’envoi pour la période des achats de fin d’année.

Bien que le Black Friday soit né aux États-Unis, les entreprises marocaines se sont habituées à ce terme et à cette date pour leurs démarches marketing qui prend de plus en plus de poids et de sens depuis déjà quelques années.

- Advertisment -