samedi 3 décembre 2022

António Guterres au Maroc: Une reconnaissance du leadership de Sa Majesté le Roi

-

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, le secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres.

Le Secrétaire général des Nations Unies a exprimé sa gratitude à Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, pour la réussite du 9-ème forum de l’Alliance des civilisations, tenu à Fès (22-23 novembre), et s’est félicité de l’adoption d’une déclaration forte et engageante, plus que jamais nécessaire dans un contexte international trouble.

M. Guterres a tenu, à ce propos, à être présent à Fès, parce qu’il est convaincu que les valeurs de tolérance, de compréhension mutuelle et de dialogue devraient être reconnues et promues, au moment où la confrontation, les crises et la conflictualité dominent la scène internationale.

La présence de M. Guterres à Fès s’explique, aussi, par sa reconnaissance du leadership de Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, dans la promotion des valeurs de tolérance et de respect des différentes cultures, religions et civilisations.

La réunion de l’Alliance des civilisations à Fès s’inscrit en droite ligne du leadership distinctif et reconnu développé par le Maroc, au sein des concert des Nations, notamment sur des thématiques globales importantes, comme la migration (Pacte de Marrakech, en 2018), le terrorisme (co-présidence du Forum Global contre le Terrorisme), le changement climatique (Cop.22), les énergies vertes et la promotion des valeurs de tolérance et de coexistence.

Fort de cette dynamique vertueuse, le Maroc accompagne, de manière constructive et agissante, l’action des Nations Unies dans plusieurs conflits (Libye, Moyen Orient, République Centrafricaine, Sahel).

C’est dans ce cadre, que le Secrétaire Général des Nations Unies a tenu à louer la contribution constructive et constante du Royaume pour le maintien et la consolidation de la paix, le renforcement de la stabilité et la promotion du développement, notamment dans le continent africain.

Au sujet de la question du Sahara marocain, M. Guterres a toujours adopté une attitude bienveillante, notamment lors de l’opération Guergarate, ainsi qu’à travers ses rapports équilibrés au Conseil de Sécurité.

 Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, a toujours exprimé le soutien du Royaume aux efforts de M. Guterres afin de trouver une solution durable à ce différend régional artificiel, sur la base de l’initiative d’autonomie, dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Le Maroc exprime, également, sa coopération avec l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général M. Stafan De Mistura pour le processus politique, et la Minurso pour l’observation du cessez-le-feu.

La visite de M. Guterres au Maroc intervient avec en toile de fond une dynamique forte de soutien à l’initiative marocaine d’autonomie. Une soixantaine de pays ont exprimé leur soutien à cette initiative, y compris les Etats Unis, de nombreux pays européens (Espagne, Allemagne, Pays Bas, Belgique, Chypre, Hongrie, Luxembourg, Roumanie), africains (près de 42% des pays africains ont ouvert des consulats au Sahara marocain) et arabes (la quasi-totalité des pays arabes).

A contrario, l’Algérie et le « polisario » continuent de défier les Nations Unies, par leur interdiction à la Minurso d’alimenter ses postes d’observation en eau et en carburant, par leur violation du cessez le feu, et par leur refus de s’impliquer dans le processus politique à travers les tables rondes.

L’attitude belliqueuse de l’Algérie à l’égard du Maroc, malgré la « main-tendue » du Royaume, rend difficile le mandat de l’Envoyé Personnel.

- Advertisment -