samedi 3 décembre 2022

La Russie relance la production des voitures Moskvitch

-

 La Russie a relancé, mercredi à Moscou, la production des voitures de la marque Moskvitch, après une interruption de deux décennies.

L’inauguration de la ligne d’assemblage s’est déroulée dans une ancienne usine du constructeur français Renault, en présence du ministre russe de l’Industrie et du Commerce, Denis Mantourov, ainsi que le maire de Moscou, Sergueï Sobianine.

« Les premières voitures Moskvitch sortiront de la chaîne de montage en décembre 2022 et d’ici la fin de cette année, 600 voitures seront assemblées à l’usine », a précisé, dans un communiqué, l’entreprise russe spécialisée en fabrication de camions KamAZ, partenaire technologique du projet.

L’objectif ultime est d’assembler au moins 50.000 voitures dont 10.000 électriques en 2023 et d’augmenter la production jusqu’à 100.000 unités, dont 20.000 voitures à moteur électrique, en 2024.

« Les ventes des voitures Moskvitch en Russie débuteront en décembre 2022. Le premier modèle de la marque sera une voiture Moskvitch 3 moderne, confortable, de haute qualité et sûre », précise la même source.

Selon le ministère russe de l’Industrie et du Commerce, le lancement de la production à grande échelle permettrait de créer environ 40.000 emplois.

La société française Renault avait annoncé en mars 2022 sa décision de quitter le marché russe, dans le sillage de la guerre en Ukraine, et vendu son usine au sud de Moscou, rebaptisée l’Usine automobile de Moscou « Moskvitch ».

En mai 2022, Sobianine avait décidé de relancer la production de voitures à l’usine « Moskvitch ». En juillet 2022, un accord de coopération a été signé entre les autorités de la capitale et KamMAZ, afin de développer la production de véhicules de tourisme et de voitures électriques de fabrication russe.

Avec ses modèles 408 et 412, datant de la « grande époque » (1960-1980), la voiture Moskvitch est considérée comme un véritable symbole de l’ère soviétique avec les Lada et les Izhmash.

- Advertisment -