mercredi 7 décembre 2022

Vol du patrimoine: le Maroc met en demeure Adidas à cause du maillot de l’Algérie

-

Le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication a chargé un avocat marocain de défendre un nouveau vol lié au patrimoine.

Selon une source du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, ce dossier est lié au vol de motifs de «zellige marocain» dans des dessins du maillot de football de l’équipe de l’Algérie, ce qui a poussé le ministère à agir en urgence et à nommer l’avocat Mourad El-Ajouti pour le traitement de ce dossier.

L’avocat a adressé une mise en demeure au représentant légal d’Adidas à son siège social en Allemagne. Il y indique qu’il s’agissait d’une appropriation culturelle et d’une tentative de voler l’un des patrimoines culturels marocains traditionnels et de l’utiliser en dehors de son contexte, ce qui contribue à la perte et à la déformation de l’identité et de l’histoire de ces éléments culturels.

Sur cet avertissement destiné à Kasper Rorsted, président directeur général du Groupe Adidas, l’avocat a écrit que :

«L’appropriation culturelle se définit comme l’acte par lequel une personne ou un organisme issus d’une culture différente s’emparent d’une expression culturelle traditionnelle, pour l’adapter à une autre culture dans un contexte différent, sans autorisation ni mention de la source ou rémunération d’une façon qui porte préjudice aux détenteurs de l’expression culturelle traditionnelle en question. Ce qui est le cas dans cette affaire. »

Et Maitre Mourad El-Ajouti  d’ajouter: «Je tiens à vous informer que les motifs utilisés dans votre création sont inspirés de motifs présents dans les monuments de la Médina de Fès et le Site de Chellah, inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco en 1981 et 1985, la délimitation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial comporte tous les attributs architecturaux et urbanistiques. » poursuit-il.

«Ainsi je vous mets en demeure de bien vouloir demander à vos équipes, de retirer la collection citée ci-dessus dans un délai de 15 jours à partir de la réception de la présente, en cas de carence prévoir une communication relative aux motifs utilisés issus de l’art de Zellige marocain, et éventuellement verser une partie des bénéfices pour les artisans marocains détenteurs de droits» a appelé l’avocat.

« Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication n’épargnera aucun effort pour défendre le patrimoine marocain contre le vol et faire face à de telles pratiques et défendra le patrimoine marocain dans le monde entier. » conclut la même source.

- Advertisment -