samedi 3 décembre 2022

Le Brésil dénonce un acte de racisme lors du match amical contre la Tunisie

-

La Confédération brésilienne de football (CBF) a dénoncé l’acte de racisme commis mardi au stade Parc des Princes à Paris, lorsqu’un supporteur tunisien a lancé une banane sur l’attaquant Richarlison lors du match amical entre les deux sélections.

« La CBF réitère sa position contre la discrimination et rejette avec véhémence un autre chapitre du racisme dans le football », a écrit l’instance dirigeante du football brésilien sur son compte Twitter après la victoire 5-1 du Brésil sur la Tunisie lors du dernier match amical de préparation à la Coupe du monde au Qatar 2022.

Le président de la CBF, Ednaldo Rodrigues, a exprimé son « indignation » et rappelé que tous les peuples sont « égaux, sans distinction de couleur, de race ou de religion ».

Avant le début du match, l’équipe brésilienne s’est rendue sur le terrain parisien portant une banderole avec le message : « Sans nos joueurs noirs, nous n’aurions pas d’étoiles sur notre maillot », en hommage aux joueurs noirs qui ont brillé et permis à la selecao de remporter plusieurs coupes du monde.

« La lutte contre le racisme n’est pas une cause, mais c’est un changement fondamental pour balayer ce type de crime de la planète. J’insiste pour dire que les sanctions doivent être plus sévères », a indiqué Rodrigues.

Plusieurs joueurs brésiliens ont été victimes d’actes de racisme, le cas le plus récent en Espagne, avec les insultes racistes proférées à l’encontre de l’attaquant Vinícius Júnior par un journaliste et par des supporters rivaux avant le match de championnat de son équipe, le Real Madrid, contre l’Atletico Madrid.

- Advertisment -