lundi 26 septembre 2022

Le Maroc, une porte d’entrée vers Afrique pour les entreprises sud-coréennes

-

Le Maroc constitue une porte d’entrée vers l’Afrique pour les entreprises sud-coréennes, a affirmé, vendredi à Rabat, l’Ambassadeur de la Corée du Sud au Maroc, Chung Keeyong.

Le Maroc, qui connaît depuis 2011 d’importantes transitions, renforcées par sa politique économique africaine, apparaît à Séoul comme une porte d’entrée pour les entreprises coréennes vers l’Afrique, a indiqué M. Keeyong qui s’exprimait à l’ouverture d’un séminaire organisé par le Policy Center for the New South (PCNS) en collaboration avec le Korean Institute for International Economic Policy (KIEP), à l’occasion des 60 ans des relations diplomatiques et économiques entre la Corée du Sud et le Royaume du Maroc.

Ce séminaire, initié sous le thème « Maroc-Corée du Sud: un partenariat afro-asiatique en construction », a été l’occasion pour M. Keeyong de faire savoir que le Maroc et la Corée du Sud ont accumulé durant ces 60 ans une relation solide basée sur la confiance, rappelant que les deux pays ont coopéré aussi dans la lutte contre la covid-19, avec plus de 100.000 kits de test covid-19 et masques produits en Corée transférés au Maroc, en plus du geste généreux de SM le Roi Mohammed VI, permettant à 216 coréens bloqués au Maroc de revenir sains à leur pays.

Pour sa part, Mme Nouzha Chekrouni, Senior Fellow au PCNS, a mis en avant l’importance de la construction d’un partenariat fructueux entre le Maroc et la Corée du sud, notamment en matière du développement durable, des énergies renouvelables et des nouvelles technologies.

Elle a également relevé que le KIEP est un centre national coréen de recherche dont la mission est la conduite d’études, recherches et analyses des problématiques globales de l’économie mondiale, pour orienter le pays vers des politiques économiques efficaces.

 De son côté, le président du KIEP, Kim Heung Chong a affirmé que depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en juillet 1962, les liens entre Rabat et Séoul ont connu une évolution considérable dans tous les domaines. Il a, en outre, rappelé que l’ambassade de Corée à Rabat est la première représentation diplomatique permanente de Séoul sur le continent africain, ajoutant que Séoul poursuit une politique étrangère qui synthétise l’internationalisme économique et l’isolationnisme géopolitique, et considère le Maroc comme un point d’entrée privilégié pour ses investissements en Afrique.

De même, M. Heung Chong a fait part de la volonté de Séoul de se déployer dans des régions ayant un potentiel de développement et une certaine stabilité politique, afin de stimuler ses investissements et son expansion économique.

- Advertisment -