samedi 1 octobre 2022

Le rôle du Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi, mis en avant au Caire

-

Le rôle important qu’assure le Comité Al-Qods, présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans la défense des droits légitimes du peuple palestinien et de l’identité arabo-islamique de la Ville Sainte, a été mis en avant, jeudi au Caire, par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid.

S’exprimant à l’ouverture de la 52-ème session ordinaire du Conseil des ministres arabes de l’Information, M. Bensaid a mis l’accent sur les efforts déployés par le Comité Al-Qods pour faire face aux plans de colonisation et aux violations ciblant Al Haram Al-Qodsi Al-Sharif et la Mosquée Al-Aqsa, et pour soutenir la résilience de la Ville Sainte et des Maqdissis.

Dans une allocution, lue en son nom par le Secrétaire général du ministère, Mustapha Timi, M. Bensaid s’est attardé sur le bilan « honorable » de l’Agence Bayt Mal Al-Qods, sous la supervision directe de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, dans la mise en œuvre de programmes de terrain en coopération avec diverses institutions officielles des pays arabes et islamiques et des organisations civiles pour soutenir la Ville Sainte, notamment dans le domaine de l’éducation et de la scolarisation.

Eu égard à la centralité pour le Maroc de la cause palestinienne et de l’identité arabe d’Al-Qods, les différents médias du Royaume « accordent une place importante » à l’actualité palestinienne pour lever le voile sur la souffrance du peuple palestinien frère, et sur la tentative de judaïsation des monuments de la Ville Sainte, qui porte atteinte aux Musulmans du monde entier, a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, M. Bensaid a appelé le Conseil des ministres arabes de l’Information à adopter de véritables initiatives médiatiques efficientes à même de suivre la mise en œuvre des décisions émises par le Comité Al-Qods et de mettre en exergue les actions de l’Agence Bayt Mal Al-Qods. Ainsi a-t-il mis l’accent sur la nécessité de mobiliser tous les moyens disponibles dans le secteur des médias et de la communication dans les pays arabes, pour exhorter la communauté internationale à assumer ses responsabilités envers la cause palestinienne et à œuvrer ensemble pour la défendre.

Le ministre a noté que la situation actuelle est témoin de défis croissants faisant face à l’action arabe commune dans le domaine des médias et de la communication, en raison des répercussions de la Covid-19, appelant, dans ce sillage, à une synergie d’efforts afin de développer « nos médias » de sorte qu’ils soient un outil efficace à même d’accompagner les évolutions actuelles et défendre « nos causes communes ».

Par ailleurs, le ministre a mis en avant l’importance de la coordination et la coopération conjointe entre les experts et les acteurs dans le domaine des médias dans les pays arabes, au moment où le monde arabe est confronté à une véritable guerre contre le terrorisme, et compte tenu du rôle de premier plan de ces médias dans la prise de conscience collective.

La 52ème session ordinaire du Conseil des ministres arabes de l’information s’est clôturée, jeudi au Caire. Le Maroc y a été représenté par une délégation conduite par le Secrétaire général du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mustapha Timi.

À l’ordre du jour de cette session, figuraient l’examen d’un certain nombre de questions notamment la question palestinienne, la stratégie des médias arabes, le suivi du plan d’action des médias arabes à l’étranger, le Comité arabe des médias électroniques, le rôle des médias arabes face au terrorisme, la feuille de route des médias arabes pour le développement durable 2030, l’élaboration d’une stratégie commune pour traiter avec les entreprises médiatiques internationales, la Journée des médias arabes et le prix d’excellence des médias arabes.

La session s’est également penchée sur l’inclusion de l’éducation aux médias dans les programmes scolaires à tous les niveaux, la sélection de la Capitale arabe des médias, la formation du Bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de l’information, les activités du secteur des médias et de la communication, les missions de la Ligue à l’étranger, ainsi que les activités des organisations et des fédérations exerçant des fonctions médiatiques.

- Advertisment -