samedi 1 octobre 2022

Les épices dans la gastronomie marocaine

-

Les herbes et épices marocaines ont beaucoup de similitudes ou même les mêmes épices qui proviennent de l’Inde. La façon dont il est cuit, conservé et utilisé est complètement différente.

Bien que les épices marocaines soient utilisées de manière très subtile, les saveurs naturelles ainsi que les textures sont rehaussées par les légumes et les fruits utilisés.

Quelles sont les épices les plus courantes ?

Certaines des épices les plus courantes sont le cumin, le gingembre, les graines de nigelle, le safran, le macis, les clous de girofle, le fenouil, l’anis, le paprika, la muscade, le curcuma, le poivre de Cayenne, le fenugrec, le carvi, le poivre noir, les graines de sésame. cannelle coriandre et fenouil. Bien qu’il y ait beaucoup plus d’épices, ce sont les plus courantes.

La cuisine marocaine est-elle épicée ?

Une chose à garder à l’esprit est que les épices et la chaleur se résument à vos propres papilles et palettes gustatives.

Cependant, si vous venez d’un milieu où vous n’avez expérimenté aucune herbe ou épices, et que vous n’utilisez que du sel et du poivre, alors votre palette regorgerait presque certainement de nouvelles saveurs et arômes !

Les couleurs des épices sont une poussière parfumée étonnamment douce. Avec sa texture fine et son arôme chatouillant le bout de votre nez. Les couleurs des épices se composent de couleurs sableuses sèches, aux rouges rubis vibrants affichant fièrement le paprika et les piments.

Quelques aliments et plats marocains

Quand on pense au Maroc, on a tendance à ne penser qu’aux aliments touristiques évidents tels que le couscous ou les tajines. Bien que oui, ces plats font partie intégrante de la culture marocaine, mais il y a tellement d’autres aliments à explorer.

Connaître et avoir quelqu’un de local est un énorme avantage pour apprendre à connaître les vrais aliments ordinaires que l’on consomme tous les jours.

De la même manière, que nous visitions un village amazigh marocain ou un restaurant, il y a une ligne fine de ce que les touristes et les habitants mangent au quotidien.

Petit-déjeuner

Cela commence par des boissons chaudes, que ce soit du café crémeux ou du thé au lait. Les Marocains n’hésitent pas à utiliser généreusement le lait sur leurs boissons chaudes. Certaines des autres boissons sont le thé à la menthe chaud ou même le jus d’orange bio fraîchement pressé. Ce qui est très normal et fait partie de la culture marocaine.

Pour le petit-déjeuner, un plat salé est le Loubia, qui est un plat en sauce aux haricots qui est servi avec du pain plat. Pour les petits déjeuners les plus courants, les Marocains se livrent à un plus sucré comme les glucides. Certains d’entre eux se composent de croissants, de crumpets servis avec du miel local ou de la confiture, des crêpes ou des beignets en forme d’anneau. Les Marocains n’hésitent pas à avoir la dent sucrée et ont tendance à en avoir tout au long de leurs journées lorsqu’ils prennent leur thé/café.

Déjeuner

Le déjeuner est généralement composé de tajines ou de couscous. Les moins courants que la plupart des occidentaux ne connaissent pas sont des plats tels que; zaalouk; un plat populaire à base d’aubergines, mélangé avec de l’ail, des tomates olives et des épices. Normalement servi avec du pain de mie.

Pour les amateurs de poisson, il y a Fish Chermoula qui est un mélange de poisson cuit au four avec d’autres types de fruits de mer. Mélangé avec des oignons, des piments de coriandre et du safran. Certains ont tendance à servir avec de la sauce chili, toujours un régal pour ceux qui aiment un peu plus de chaleur dans leurs aliments.

Un à essayer est à coup sûr la rate de chameau farcie. Il s’agit d’une forme d’apparence semblable à une saucisse farcie d’épices, d’agneau, de bœuf suivi d’une texture douce et crémeuse à l’intérieur.

Certains des autres aliments sont les beignets d’aubergines, le foie émietté (pour ceux qui détestent la texture du foie ou des reins, restez à l’écart, ce n’est pas un plat pour vous), des boulettes de pommes de terre frites au makouda, de la tête de mouton cuite à la vapeur, c’est assez explicite – pas pour les dégoûtés ou les légers ! Il y a beaucoup plus d’aliments à explorer, certains de ces plats ne font que toucher la surface.

intérieur

Le dîner se compose normalement de nombreuses salades variées, suivies de samoussas et de brochettes frits. Ensuite, la soupe Harira, ou le bouillon comme les ragoûts de viande. Suivi du poulet pastilla, ou des fruits de mer pastilla. Encore une fois, la plupart des repas du déjeuner peuvent également être alternés pour le dîner, de la même manière qu’à l’ouest. Il n’y a pas de règle établie à dire, un certain plat peut UNIQUEMENT être mangé pour le dîner et vice versa pour le déjeuner.

Desserts

Les Marocains sont fiers de leurs somptueux desserts. Que ce soit Ghoriba, baklawas, chebacco, Fekkas, M’hanncha, biscuits aux dattes, biscuits aux amandes et bien plus encore. La plupart des desserts marocains mentionnés ici sont soit sous forme de biscuit, de filo ou de pâtisserie. Bien qu’il ne s’agisse que d’une règle empirique, d’autres desserts se présentent sous la forme de puddings ou même de riz à grains sucrés et d’autres amidons.

Épices Marocaines

Passant aux épices et à leurs saveurs distinguées, on ne parlera pas de toutes car il y en aura des centaines à passer alors.  On a sélectionné quelques-uns pour vous.

Noix de muscade

La noix de muscade est une épice de noisette très subtile, couramment utilisée pour les desserts, mais peut également être utilisée pour les aliments salés. Il est soit utilisé sur le dessus pour garnir les desserts, soit en poudre à saupoudrer, soit grossièrement écrasé.

Ras El Hanout

Le Ras El Hanout est une épice qui est le «tout en une épice». L’alternative asiatique à cela sera le ‘Mix Masala’. Il a tout ce dont vous avez besoin dans un mélange d’épices.

Le Ras El Hanout est une épice qui contient environ 20 épices différentes toutes mélangées, dans certaines parties d’autres endroits, elles ont jusqu’à 30 épices ou plus et peuvent même aller jusqu’à une centaine !

Avec ces épices, c’est plus pour plus de commodité que pour une saveur profonde, tout en incluant une petite pincée d’épices plus extravagantes.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une épice de tous les jours, il est utilisé pour frotter le poisson ou la viande. Parfois, il est également utilisé pour parfumer le riz, mais de manière très subtile. Puisqu’il s’agit d’une épice mélangée, toutes les épices et les arômes sont entrelacés avec des parfums différents, un peu est plus que suffisant.

Cardamomes

Dans certains plats marocains, les graines de cardamome étaient généreusement dispersées et les gens en mangent de manière très décontractée. L’odeur et l’arôme sont trop puissants…

Cannelle

Les cannelle ont tendance à ressembler à un bâton de type écorce, qui est, en fait, une épice forte. C’est très bon pour tous les symptômes de type grippal que l’on peut avoir.

Les bâtons de cannelle sont utilisés pour les plats salés et sucrés puis sortis. Puisqu’il s’agit d’une écorce, il n’est pas habituel de manger l’épice, mais plutôt utilisé uniquement pour aromatiser les plats.

Paprika

Le paprika est une épice de couleur ardente, bien qu’elle ne soit pas aussi piquante que la poudre de piment. Il est principalement ajouté pour donner à la nourriture ses couleurs royales rouges pulpeuses.

Cumin

Le cumin fait partie de la famille de la coriandre et du persil. Il est très aromatique avec un goût légèrement amer. On pense qu’il fait des merveilles pour la digestion dans les méthodes ayurvédiques…

Le cumin est utilisé pour assaisonner les tajines, les œufs, les ragoûts, les viandes, les haricots et même les salades.

Graines d’anis

Les graines d’anis ont une saveur très prononcée de type réglisse, elles sont utilisées avec parcimonie en pâtisserie. Cependant, il est également utilisé dans la cuisine salée où il a tendance à être utilisé plus généreusement ensuite.

graines de nigelle

Les graines de nigelle sont des graines de sésame noir de jais, utilisées dans la cuisine marocaine. Considéré comme guérissant de nombreuses maladies différentes. Avec un goût amer, salé et de noisette, il est couramment utilisé pour garnir les plats pour donner une finition faisant ressortir davantage les graines noires.

Fenugrec

Graines de fenugrec, un autre nom est Helba. Couleur brun doré sable, encore une fois très petite, très semblable au cumin. C’est l’une de ces épices qui sont très amères lorsqu’elles sont mâchées, mais qui, lorsqu’elles sont ajoutées, créent un arôme alléchant dans les aliments. 

Dans certaines parties du monde, le fenugrec est classé comme un supplément naturel de perte de poids, ceux qui souhaitent perdre quelques kilos en trop ajoutent du fenugrec dans le mélange et voyez ce qui se passe .

En conclusion, les aliments marocains ne seront pas marocains s’ils n’incluent pas leurs épices étonnantes. Cela rend vraiment leur nourriture authentique et unique. Il n’est pas indispensable d’avoir les mêmes ustensiles ou les traditionnels pots en terre à tajines.

Bien que cela puisse rehausser la saveur et lui donner un aspect plus exotique, ce n’est pas essentiel. Mais une chose essentielle est les épices marocaines, vous en aurez certainement besoin car sans elles ce sera un plat complètement différent. De la même manière qu’un hamburger au bœuf ne serait pas un hamburger au bœuf sans le bœuf !

- Advertisment -