jeudi 8 décembre 2022

Revue de presse quotidienne de ce mardi 20 septembre 2022

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 20 septembre 2022:

L’Opinion

  • Après avoir achevé la première étape de leur formation, les appelés au service militaire ont prêté serment, avant de partir en vacances. Nous nous sommes rendus au troisième Centre de Formation des appelés à la Base militaire de Benguerir où s’est déroulée la cérémonie de prestation de serment du 37ème contingent. Après avoir découvert la discipline militaire et appris les connaissances de base, les jeunes appelés s’apprêtent à entamer la deuxième étape consacrée à la formation professionnelle. Cette formation se soldera par l’obtention d’un diplôme professionnel permettant un meilleur accès au marché du travail. Un parcours exceptionnel grâce auquel ils ont beaucoup changé sur le plan personnel.
  • Dominée presque exclusivement par la Chine, avec 96% de part de marché, la fabrication de conteneurs pour le transport maritime pourrait être un filon prometteur pour l’industrie marocaine. En effet, le Royaume dispose d’un écosystème sidérurgique à même de lui permettre de se lancer dans ce secteur, comme la fabrication des bobines en acier et les pièces de fonderies. De plus, la proximité géographique avec les principaux ports européens et africains constitue un avantage compétitif. La fabrication de conteneurs fait partie des filières financées par la banque de projets du ministère de l’Industrie, qui estime l’investissement entre 70 et 100 milliards de dirhams (MMDH) pour un chiffre d’affaires de 150 à 250 MMDH, et pour une capacité de production annuelle de 6 à 10 milles EVP.
  • La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) informe les usagers de l’autoroute Rabat – Casablanca que les travaux de réalisation d’un passage inférieur sous l’autoroute (A1) au niveau de la ville de Mohammedia au PK 54 seront entamés à partir du lundi 19 septembre 2022. Ainsi, les usagers en provenance de Casablanca et à destination de Rabat seront déviés vers l’autre sens de l’autoroute sur 300 mètres environ avec deux voies de circulation et une limitation de vitesse à 80 km/h sur ce tronçon.

Le Matin

  • Le Prince Moulay Rachid a représenté, lundi, le Roi Mohammed VI, aux funérailles d’État de la Reine Elizabeth II, qui se sont déroulées à l’Abbaye de Westminster à Londres. Après la cérémonie funèbre, Moulay Rachid, ainsi que les invités présents, se sont rendus à Church House pour prendre part à une réception offerte par le ministre des Affaires étrangères britannique.
  • Une table ronde portant sur la bonne gouvernance en matière de gestion des ressources hydriques s’est tenue à Rabat à l’initiative du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), avec la participation de compétences marocaines à l’étranger ainsi que d’experts nationaux. Les participants à cette rencontre portant sur la thématique de « la bonne gouvernance dans le domaine de la gestion des ressources hydriques : quelles politiques et mesures à prendre pour faire face à la raréfaction de l’eau et au changement climatique ? » se sont attelés sur deux axes principaux, en l’occurrence « les ressources hydriques et les politiques de l’eau au Maroc : évaluation, anticipation et proposition de solutions » et « la gouvernance dans la gestion des ressources en eau : propositions et recommandations pour la réalisation de la sécurité de l’eau et la sécurité alimentaire ».
  • La construction de la voie express Tiznit-Dakhla va toujours bon train sur toutes les sections de cette route qui s’étale sur une distance de 1.055 km. Actuellement, les travaux sur la section de Tan Tan-El Ouatia sont achevés, a annoncé Mbarek Fancha, directeur de la Direction provisoire de l’aménagement de la RN1 entre Tiznit et Dakhla. Contacté par le journal, ce dernier affirme que le taux de réalisation des travaux dépasse aujourd’hui les 78%. Cette voie express permettra de réduire la durée des déplacements et de faciliter le transport de marchandises à destination et en provenance des villes du Sud en améliorant leur connexion aux principaux centres nationaux de production et de distribution.
  • À la veille du prochain Conseil de Bank Al-Maghrib, prévu le 27 septembre, la Banque mondiale alerte les Banques centrales. Dans une nouvelle étude approfondie, l’institution de Bretton Woods estime que la hausse générale et simultanée des taux directeurs en réponse à l’inflation accentue le spectre d’une récession mondiale en 2023. Elle menace, particulièrement, les économies de marché émergentes et en développement de crises financières qui engendreraient des dommages durables. À ce jour, Bank Al-Maghrib fait pratiquement exception à l’échelle mondiale, en gardant le taux directeur inchangé à 1,50%, malgré une inflation qui persiste à des niveaux exceptionnellement élevés.

L’Économiste

  • Instituées par la loi de finances 2022, les commissions régionales du recours fiscal (CRRF) ne tarderont pas à venir enrichir le dispositif de défense des intérêts aussi bien des contribuables que du fisc. Les CRRF seront logées au sein des tribunaux administratifs ou de première instance dans les régions qui n’en sont pas dotées. Les commissions régionales sont appelées à statuer sur les litiges qui leur sont soumis par les requérants. A l’image des autres commissions (nationale et locales), elles doivent se déclarer incompétentes quand elles estiment qu’un litige porte plutôt sur l’interprétation des dispositions législatives ou réglementaires.
  • Après plusieurs années de pause obligatoire à cause de la pandémie, le train du désert reprend ses services. Le voyage du week-end dernier, organisé par une agence de voyages locale (Maroc Voyages) en collaboration avec l’Association des anciens de Zellidja et l’Agence de développement de l’Oriental, a connu un vif succès. Une centaine de personnes ont fait l’expérience de découvrir la région des hauts plateaux de l’Oriental et l’oasis de Figuig. Une offre touristique avec des paysages époustouflants et un dépaysement total. Il a fallu plus de 15 heures pour faire les 270 km qui séparent Oujda de Bouarfa.
  • L’agence de notation américaine Fitch Ratings a augmenté ses hypothèses quant aux prix mondiaux des engrais. Ceci en fonction de l’augmentation des prix des matières premières, des contraintes d’approvisionnement et des attentes de reprise de la demande. Cette tendance à la hausse s’explique entre autres par la politique de l’OCP de limiter les exportations pour maintenir le niveau de ses prix. Une politique qui s’avère efficace d’autant plus que le groupe contrôle plus de 70% des réserves mondiales de phosphate naturel. Les prévisions n’excluent pas une hausse des prix des engrais marocains.

Libération

  • Le 69ème Congrès des femmes chefs d’entreprises mondiales (FCEM) se tiendra du 2 au 4 novembre prochain à Marrakech, sous le thème « Une croissance durable plus forte ensemble ». Le world congress FCEM, organisé cette année par l’Association des femmes cheffes d’entreprises du Maroc (AFEM), est le plus important rassemblement de par le monde de femmes décideurs et leaders, œuvrant dans différents secteurs, indique l’Association dans un communiqué. Et de poursuivre que les FCEM se réunissent annuellement dans une région du monde, réunissant ainsi des représentations d’associations membres du réseau en provenance des 5 continents.
  • Des hommes d’affaires étrangers se sont informés, dimanche, des opportunités d’investissement prometteuses dans la région de Dakhla-Oued Eddahab et de l’essor de développement que connaît cette partie du Royaume. Initiée dans le cadre du Forum des investisseurs internationaux tenu à Dakhla les 18 et 19 septembre, cette visite a pour but de consolider les relations économiques, promouvoir l’économie de la région et faire connaître ses potentialités et opportunités d’investissement auprès des opérateurs étrangers. A cette occasion, les investisseurs internationaux ont fait part du grand intérêt qu’ils portent à cette région et de leur souhait de contribuer à la dynamique socio-économique, en saisissant les différentes opportunités d’investissements.

Al Bayane

  • Sous les hautes directives du Roi Mohammed VI, le Maroc a réalisé des progrès notables en matière d’éducation et continue d’œuvrer pour une « véritable renaissance éducative », a affirmé, à New York, le ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa. Intervenant lors d’un événement de haut niveau organisé par le Maroc et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) sous le thème « Investir dans la santé et la nutrition scolaires pour transformer l’éducation et la vie des jeunes », Benmoussa a relevé que le Maroc a déployé des efforts colossaux en matière de renforcement des programmes de santé et de nutrition et d’appui social aux élèves surtout ceux issus du milieu rural et des zones vulnérables.
  • Une rencontre sur le projet d’autonomie présenté par le Maroc pour régler définitivement le différend artificiel autour du Sahara marocain a été organisée, à Nancy (nord-est de la France). Cette rencontre, initiée par l’Association sahraouie pour le projet d’autonomie et le développement durable (ASSPADD), a été marquée par une série d’activités, dont une exposition de l’artisanat des provinces du sud et une conférence-débat. La conférence a donné la parole à l’ancien membre fondateur du mouvement séparatiste ‘’polisario’’, Mahjoub Salek, au politologue franco-suisse, Jean-Marie Heydt, au chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche et d’initiative (CIIRI-Paris), Mohammed Mraizika, et à la présidente de l’Observatoire international pour la paix, la démocratie et les droits de l’homme à Genève (IOPDHR), Aicha Douihi.

Al Massae

  • Une parlementaire a tiré la sonnette d’alarme sur des pesticides chimiques utilisés pour lutter contre la cochenille, mais qui représentent un danger réel pour la santé humaine. Khadija Arouhal, membre du groupe PPS à la Chambre des représentants, a affirmé dans une question écrite au ministre de l’Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, des Eaux et Forêts que l’utilisation de ce pesticide peut avoir des effets négatifs sur le système nerveux et les capacités cognitives et comportementales des enfants. Le plus grave c’est que ces pesticides ont été remis aux citoyens pour qu’ils les utilisent eux-mêmes sans instructions préventives, et sans qu’ils n’aient connaissance des propriétés de ces pesticides ni de leurs effets nocifs sur leur santé, a-t-elle mis en garde.
  • La police du quartier Yacoub El Mansour, relevant de la préfecture de police de Rabat a procédé, vendredi soir et samedi après-midi, à l’interpellation de dix personnes, dont un inspecteur travaillant dans un arrondissement de police, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel impliqué dans l’escroquerie, l’usurpation de fonction régie par la loi, la détention et le vol, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Selon les informations préliminaires de l’enquête, l’un des suspects a délibérément procédé à la fraude en prétendant vouloir donner à la victime du mercure rouge à utiliser dans le domaine de la pratique « rokia », en échange d’une somme d’argent d’environ 1 million de dirhams, précise le communiqué.

Al Alam

  • Le musée géologique du géoparc du M’Goun est un haut lieu culturel de la ville d’Azilal qui raconte toute l’Histoire de l’humanité du big bag jusqu’au règne animal depuis les dinosaures en passant par la formation de la terre. Conçu avec une architecture moderne et richement symbolique inspirée de la pure culture marocaine authentique, le musée du géoparc du M’Goun, qui se distingue par ses coupoles et ses dômes saisissants, est aussi une véritable vitrine du patrimoine naturel, géologique, archéologique, culturel et paysager du territoire du géoparc du M’Goun.
  • Le Consulat général du Maroc à Toulouse a organisé, samedi, un consulat mobile à la ville d’Auch, au profit de la communauté marocaine installée dans cette ville, ainsi que dans l’ensemble du département du Gers. Les prestations consulaires de proximité ont concerné tous les services du consulat : immatriculation, passeport, cartes d’identité nationale, état civil, légalisation, ainsi que la remise de documents officiels, indique-t-on auprès du consulat. Ce déplacement consulaire, le sixième depuis le début de l’année, a également été mis à profit pour organiser une rencontre avec des membres de la communauté marocaine résidant au Gers, ainsi qu’une séance de formation à la prise de rendez-vous en ligne auprès du consulat, précise le consulat dans un communiqué.

Bayane Al Yaoum

  • Une série de rencontres franco-marocaines sur les actions de développement à l’œuvre dans les provinces du Sud et les multiples potentialités qu’elles recèlent se poursuivront jusqu’ au 24 septembre à Guelmim, Tan-Tan, Smara et Laâyoune, sous le signe « sortir de l’ambiguïté ». La 4ème édition de ces rencontres portera sur les programmes de développement humain durable dans les domaines économique, scientifique, culturel, touristique et urbanistique, indique l’Association Ribat Al Fath, co-organisatrice de cet événement avec la Fondation France-Maroc Paix et Développement Durable, dans les régions du Sud du Maroc (Sahara marocain) et à Bordeaux et sa région la Grande Gironde.
  • Portnet SA, en partenariat avec l’Agence Nationale des Ports (ANP) et l’Alliance Africaine du Commerce électronique (AACE), organise la 8ème Conférence Internationale des guichets uniques du 26 au 28 septembre 2022 à Marrakech. Organisée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, la conférence se tiendra sous le thème « Les guichets uniques du futur au cœur de la transformation digitale et de la fluidification du commerce transfrontalier », indique un communiqué conjoint de Portnet SA, l’ANP et l’AACE.

Al Ittihad Al Ichtiraki

  • Si au niveau du Maroc la sécheresse se fait particulièrement sentir cette année, dans la région de l’Oriental cette situation est déjà présente depuis plusieurs années, devenant un problème structurel à prendre en compte dans tous les secteurs. Dans l’agriculture, les chercheurs et agronomes concentrent leurs efforts sur la promotion et l’adaptation de cultures à faible consommation en eau, dans le but de soutenir le développement économique et social des zones rurales tout en préservant au mieux les ressources naturelles. Parmi eux, Ilham Abidi a fait le pari du quinoa, une plante herbacée venue du Nouveau monde et dont les graines recèlent une valeur nutritive avérée, de même qu’elle représente un potentiel économique très important, notamment pour les femmes rurales.
  • La percée marocaine en Afrique se consacre progressivement, après que plusieurs pays du continent ont découvert qu’ »il n’est plus possible de croire aux vacuités des slogans que le régime algérien a soutenus moyennant l’argent du pétrole et du gaz », a souligné le journaliste libanais Khairallah Khairallah. Sous le titre, « le pétrole et le gaz algériens ne font pas la politique », le journaliste libanais a ajouté que l’effet des fonds pétroliers et gaziers a expiré, soulignant qu’en l’absence de fonds pétroliers et gaziers, le Maroc a réalisé des progrès sur tous les plans en Afrique, qui ne se limitent pas à davantage de soutien à la question de son Sahara, mais aussi au partenariat dans plusieurs domaines entre plusieurs pays africains avec le Maroc.

Al Ahdath Al Maghribia

  • Le Maroc avance sur la voie de la consolidation du projet sociétal porté par le Roi Mohammed VI, à travers l’activation du nouveau modèle de développement, a indiqué le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, président en exercice de la 48ème session de la Conférence arabe du travail. S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre au Caire, Sekkouri a déclaré que ce modèle de développement qui constitue une nouvelle étape dans la consolidation du projet sociétal du Royaume « est un modèle participatif qui place la transformation numérique au cœur de ses objectifs ».
  • Le ministre de l’Agriculture, de la pêche, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a annoncé qu’un total de 1,1 million de quintaux (Mqx) de semences sélectionnées des trois principales céréales (blé tendre, blé dur et orge) a été mobilisé, dans l’objectif d’assurer de bonnes conditions pour le lancement de la campagne agricole 2022-2023. Sadiki, qui présentait devant le Conseil de Gouvernement, réuni sous la présidence du chef de gouvernement Aziz Akhannouch, les mesures prises en préparation à la campagne agricole 2022-2023, a fait savoir que tous les besoins de graines de betterave seront satisfaits (environ 70.000 unités de semences monogerme) et que l’approvisionnement du marché en près de 500.000 tonnes d’engrais phosphatés (engrais de fond) sera assuré, tout en maintenant les mêmes niveaux de prix enregistrés lors de la campagne précédente.
- Advertisment -