samedi 1 octobre 2022

Inflation: les Algériens ont subi une « perte considérable du pouvoir d’achat »

-

Les Algériens ont subi une « perte considérable du pouvoir d’achat », sur fond de flambée des prix touchant une large catégorie de produits, a déploré le Front des forces socialistes (FFS), le plus vieux parti de l’opposition en Algérie.

« Après un été difficile, le peuple algérien s’apprête à vivre une rentrée sociale particulièrement pénible, et insupportable pour les catégories les plus vulnérables », a dit Hakim Belahcel, membre de l’Instance présidentielle du parti, cité par des médias locaux.

S’exprimant à l’occasion de la tenue de la session ordinaire du conseil national du FFS, Belahcel estime que « les mesures prises récemment en faveur du pouvoir d’achat ne sont hélas pas de nature à soulager nos concitoyens qui font face à l’augmentation de tous les prix, à la difficulté à accéder aux services sociaux de base et à la multiplication des pénuries notamment dans le domaine pharmaceutique ».

Et de mettre en garde contre les conséquences de ce « contexte social délétère » qui est « devenu un terrain fertile à la prolifération du phénomène du banditisme organisé, des trafics de toutes sortes et des fléaux sociaux ».

Revenant sur les incendies de forêt meurtriers qui ont endeuillé plusieurs wilayas algériennes cet été, le membre de l’Instance présidentielle du FFS a pointé du doigt la responsabilité du pouvoir par son manque d’anticipation des incendies.

« Nous n’avons pas cessé d’alerter les autorités de notre pays sur la nécessité de tirer les enseignements des incendies de l’été dernier et des conséquences désastreuses sur le plan humain et matériel , notamment en Kabylie, et de parer au pire en mobilisant tous les moyens humains, matériels et financiers », a-t-il fait observer.

Ce « défaut d’anticipation » est d’autant plus « inexplicable » alors que l’Algérie dispose de moyens avec l’augmentation « significative » des recettes financières générées par la flambée du pétrole et du gaz sur le marché mondial, a conclu Hakim Belahcel.

- Advertisment -