lundi 28 novembre 2022

Revue de presse quotidienne de ce samedi 17 septembre 2022

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 17 septembre 2022:

Al Massae

Selon des informations obtenues par le journal, plusieurs écoles privées à Meknès concurrencent chaque année les librairies dans la vente des fournitures scolaires, des programmes scolaires et d’autres équipements tels que les tabliers, les tenues de sport et les cartables. Cette pratique va à l’encontre de la loi et révèle clairement la cupidité des propriétaires d’établissements scolaires privés, qui cherchent à réaliser coute que coute des profits. Dans une déclaration au journal, un libraire a fait savoir que la vente aux parents des programmes et fournitures scolaires et bien d’autres équipements exigés par les établissements scolaires rapporte des sommes importantes d’argent non assujetties à l’impôt, alors que la loi exige de déclarer tous les bénéfices réalisés à partir d’une activité commerciale, qu’elle soit exercée par des écoles privées ou par d’autres.

Des organisations de la société civile ont appelé les autorités compétentes à mettre un terme aux cultures qui épuisent la nappe phréatique, notamment la culture des pastèques rouges, qui nécessitent de grandes quantités d’eau. Dans un communiqué, 20 associations de la région de Fam El-Hisn ont exprimé leur préoccupation face à la « grave détérioration » des oasis de la région de Tata en raison de la sécheresse et de la propagation de cultures exotiques. Ces associations ont affirmé que la culture des pastèques dans les environs des oasis d’El-Hisn provoque beaucoup de dégâts, notamment au niveau de la disponibilité d’eau.

Le Matin

C’est acquis. La réforme de l’IR aura bien lieu et sera même actée dès 2023 avec l’entrée en vigueur de la loi de Finances. Annoncée déjà en juillet par la ministre de l’Économie et des finances, l’information a été confirmée par le porte-parole du gouvernement. Mustapha Baïtas a en effet affirmé, à l’issue du Conseil de gouvernement, que l’Exécutif a pris l’engagement de revoir cet impôt qui atteint jusqu’à 38% pour les tranches supérieures. Une bouffée d’oxygène en perspective pour les fonctionnaires et salariés mis à mal par l’inflation qui ronge leur pouvoir d’achat. Si la réforme de cet impôt est acquise, l’autre manche pour les syndicats, et sans doute la plus redoutable, est de négocier un nouveau barème qui satisfasse tout le monde. Un barème qui améliorerait véritablement les revenus des citoyens… sans trop grever les recettes de l’État.

L’Exécutif attache une grande importance à la mise à disposition d’une offre de logements décents répondant aux exigences des citoyens. C’est ce qu’a affirmé le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. S’exprimant à l’occasion du lancement du Dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat, le haut responsable a relevé que la situation résultant de la Covid-19 a révélé l’ampleur des disparités en matière de qualité et d’accès au logement, ainsi que le manque de quartiers résidentiels, d’espaces de vie décents et d’un ensemble d’équipements de base.Il a, dans ce sens, mis l’accent sur la nécessité de s’interroger sur l’efficacité des politiques publiques adoptées, notamment les dépenses fiscales affectées à l’acquisition de logements.

Une étude menée par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a révélé que 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc et 61% d’entre eux le font de façon annuelle. Selon l’étude, intitulée « La situation des jeunes marocains résidant en Europe », cette observation vient confirmer, par le biais d’indicateurs relatifs aux visites de cette communauté, l’attachement inébranlable qu’elle voue au Maroc et reflète également le rôle que jouent la famille et les amis quant au retour, le temps d’une visite, à la mère patrie, au renforcement du sentiment d’appartenance et à la pratique religieuse, selon le modèle marocain encadré par « Imarat Al Mouminine ».

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a salué les avancées « transformatrices » réalisées à la faveur des Accords d’Abraham et de l’accord tripartite de rétablissement des relations entre le Maroc et Israël, en réitérant l’engagement des Etats-Unis à contribuer à « renforcer et approfondir » ces partenariats. « Cette semaine, nous célébrons le deuxième anniversaire de la signature des accords d’Abraham et des accords de normalisation. Ces étapes ont été transformatrices pour Israël, les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc », a indiqué Blinken dans un communiqué. Pour le chef de la diplomatie américaine, ces accords « ont conduit à de nouvelles formes de coopération et d’intégration régionales au Moyen-Orient et au-delà », rappelant notamment la tenue du Sommet du Néguev en mars dernier.

Libération

Plus de la moitié (55%) des Marocains utilisent les applications de messagerie instantanée pour passer leurs appels téléphoniques, selon une étude du Groupe Sunergia. En outre, 11% des interviewés appellent principalement par Internet, notamment via les applications de messagerie instantanée et 44% utilisent à la fois les appels classiques et web selon le besoin, fait savoir cette étude intitulée « Appels téléphoniques au Maroc, des changements d’habitudes ? ». Selon la même source, 45% des Marocains utilisent généralement les appels téléphoniques classiques. Ce taux est plus élevé auprès des hommes, avec 55% (contre 35% des femmes), précise l’étude.

Une délégation économique espagnole a effectué une visite à Guelmim afin d’explorer les opportunités d’investissement qu’offre la région Guelmim-Oued Noun. Dans ce cadre, la délégation, composée de huit investisseurs et hommes d’affaires, a tenu une rencontre avec le directeur du Centre Régional d’Investissement (CRI) de Guelmim-Oued Noun, Mourad Kayna, et des membres du Conseil de la région. Les deux parties ont ainsi discuté des opportunités d’investissement et d’affaires qu’offre la région dans différents secteurs productifs, tels que l’agriculture, le tourisme, la santé, les énergies renouvelables, l’agro-alimentaire et l’aviation.

Rissalat Al Oumma

La Directrice Générale de l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM), Amina Benkhadra, a souligné que le Gazoduc Nigeria-Maroc est un projet « hautement » stratégique qui va bénéficier à quelque 400 millions de personnes dans la région. Benkhadra, qui s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente relatif au Gazoduc Nigeria-Maroc, entre la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Nigeria et le Maroc, a indiqué que ce projet va permettre l’acheminement de plus de 5.000 milliards de mètres cubes de réserves prouvées de gaz naturel, ce qui va dynamiser la production d’électricité et résoudre les problèmes d’accessibilité à l’énergie dans la plupart des pays traversés.

Le président directeur général de Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou a affirmé, à Casablanca, que la compagnie nationale se réinvente et vise les plus hauts standards du secteur aérien. S’exprimant lors de la présentation de l’ensemble des nouvelles innovations de RAM, Addou a indiqué que la compagnie se réinvente réellement et qu’elle le fait en visant les plus hautes standards du secteur, comme le démontre son appartenance à ce club d’excellence qu’est l’alliance « oneworld ». Il a, en outre, souligné qu’il s’agit d’un véritable vent de fraicheur et d’optimisme qui est apporté à travers ces nouveautés inspirées de la culture marocaine et africaine.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le Président angolais réélu, João Manuel Gonçalves Lourenço, a reçu, jeudi au Palais présidentiel à Luanda, le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch, qui lui a remis un message de félicitations du Roi Mohammed VI. Akhannouch a représenté Sa Majesté le Roi à la cérémonie d’investiture du Président João Lourenço et de la Vice-présidente, Esperança Costa, qui a eu lieu ce jeudi sur la Place de la République dans la capitale Luanda. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à João Manuel Gonçalves Lourenço, à l’occasion de sa réélection en tant que Président de la République d’Angola.

Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, a reçu la secrétaire d’Etat et directrice du Centre national de renseignement espagnol, Esperanza Casteleiro Llamazares. Selon un communiqué de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), cette rencontre intervient en marge de la visite de travail qu’effectue Casteleiro Llamazares dans le Royaume à la tête d’une délégation sécuritaire de haut niveau, et ce, afin de soutenir et de renforcer la coopération maroco-espagnole dans les différents domaines sécuritaires d’intérêt commun.

- Advertisment -