samedi 1 octobre 2022

Tanger : un directeur d’une agence bancaire poursuivi pour falsification de CIN

-

Le 11 septembre à Tanger, un directeur d’une agence bancaire, un directeur d’une société ainsi que ses deux femmes ont été déférés devant les juges de la Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat. Le directeur de cette agence bancaire ayant falsifié des cartes d’identité nationale et accordé des crédits douteux.

 Dans sa livraison du 14 septembre, le quotidien Assabah rapporte que le directeur de cette agence bancaire a quitté dans un premier temps le territoire national à travers Bab Sebta, avant de revenir au Royaume dans des conditions mystérieuses car il a fait son retour sans que son passeport ne soit tamponné, rapportent les sources du journal arabophone.

En retournant au Maroc, il s’est rendu contre toute attente aux services de la brigade judiciaire de la ville de Tanger. Là, il faut noter qu’il été licencié par l’agence bancaire et a trouvé un emploi auprès d’un expert juridique, rapporte le quotidien Assabah qui ajoute que derrière le déclenchement de cette affaire se cache deux avocats inscrits dans le barreau de Tanger.

En effet, ces deux avocats, mandatés par l’institution bancaire, ont déposé une plainte dans laquelle ils appellent à l’ouverture d’une enquête avec le directeur de cette agence bancaire pour falsification de documents et relevés bancaires, et dilapidation de l’argent public.

Selon la plainte déposée par les deux avocats, le directeur aurait abusé de son pouvoir et utilisé sa position à la tête de l’agence bancaire pour ouvrir des comptes bancaires et accorder des crédits à des individus à qui il ne demandait aucun document. Il renseignait seulement des données fictives sur le système d’information, basées sur des cartes d’identité nationale falsifiées.

- Advertisment -