mercredi 7 décembre 2022

Tbourida : L’art équestre marocain inscrit au Patrimoine immatériel de l’Unesco

-

Le Tbourida, dérivé de Baroud qui signifie «poudre à canon», est un art équestre ancien, datant du XVe siècle. Il s’agit d’une représentation équestre qui simule une succession de parades militaires, reconstituées selon les conventions et rituels ancestraux arabo-amazighs.

Chaque défilé de Tbourida est exécuté par une troupe, appelée « Sorba », constituée d’un nombre impair de cavaliers et de chevaux (de 15 à 25), alignés et au milieu desquels se tient le chef de la tribu, le « Mokaddem » , avec sa monture.

De génération en génération, la Tbourida conserve une forte dimension spirituelle, notamment parce qu’elle place le cheval, animal sacré de l’Islam, au centre d’un spectacle époustouflant et impressionnant.

La Tbourida éblouit le public marocain et international. Elle est associée à des festivités : moussems, fêtes agricoles et de nombreuses fêtes nationales et familiales. Les internationaux l’appellent souvent « Fantasia », une appellation d’origine latine, signifiant divertissement.

Le Maroc avait officiellement déposé en 2019 le dossier de candidature pour inscrire la « Tbourida » sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité.

En 2021, la Tbourida a été intégrée au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

« C’est la reconnaissance d’un héritage civilisationnel arabo-amazigh (berbère) unique au monde », s’est félicitée alors, la délégation permanente du Maroc auprès de l’Unesco dans un tweet.

- Advertisment -