lundi 28 novembre 2022

Le Maroc, pays pionnier en matière de régionalisation avancée

-

Le Maroc a été innovateur dans le domaine de la régionalisation avancée, a affirmé le directeur des Opérations et de l’Assistance technique, de l’organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) Afrique, François Yatta.

« En renforçant la dimension économique de la décentralisation, le Maroc a innové en matière de régionalisation avancée », a confié M. Yatta dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée d’information continue de la MAP, à l’occasion de la tenue du Forum des Régions d’Afrique (FORAF) dans sa première édition à Siadia.

C’est en mettant l’accent sur cette composante économique, longtemps écartée des processus de décentralisation en Afrique, que le Maroc a réussi le transfert des compétences à ses régions, leur permettant ainsi de gérer des domaines importants, comme le changement climatique, la création d’emplois, ou encore la génération de revenus, a-t-il souligné.

« Cette approche marocaine a permis à de plus en plus de personnes arrivant sur le marché du travail de trouver de l’emploi et d’avoir les revenus qui leur permettent de bien vivre », a ajouté le responsable africain.

Le principal enjeu en Afrique à ce niveau est de faire vivre les populations, étant donné que l’eau, le transport, l’emploi et le revenu demeurent, aujourd’hui, des préoccupations majeures dans le continent, a relevé M. Yatta.

Par ailleurs, a-t-il fait observer, la moitié des pays africains n’ont pas de régions, chose qui devrait motiver davantage la promotion de la régionalisation en Afrique, notant que l’expérience a montré que les régions, de par leur échelle de gouvernance qui diffère de celle des communes de base, sont capables de prendre en compte cette préoccupation, que les communes ne peuvent pas gérer.

« Il n’y a rien de mieux qu’un président de région pour aider un autre président de région, qu’un gouverneur élu pour aider un autre gouverneur élu, a conclu le responsable de CGLU Afrique.

Organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, du 8 au 10 septembre courant à Saïdia, autour du thème « La contribution des collectivités régionales au développement durable et à la dynamique d’intégration de l’Afrique », le FORAF a pour vocation la mise en valeur de la richesse des expériences menées par les différents gouvernements régionaux au sein du continent et à l’international, et la création d’un climat de bon voisinage, de paix et de concorde entre communautés et sociétés africaines

Le FORAF se veut également une plateforme permanente, au sein de l’organisation CGLU Afrique, visant à contribuer à l’émergence d’une Afrique structurellement réformée, socialement solidaire, économiquement forte, culturellement rayonnante, environnementalement saine, et mondialement respectée.

- Advertisment -