lundi 28 novembre 2022

Biotechnologie: signature d’un mémorandum d’entente entre le Maroc et le Nigeria

-

Ce mémorandum d’entente a été signé par l’Agence nationale pour le développement des biotechnologies (NABDA) et RAHAD Industries et Mesencell Biotechnology. A cette occasion, le directeur général de la NABDA, Abdullahi Mustapha, a déclaré que ce mémorandum d’entente marque le début d’un nouveau chapitre dans le domaine de la biotechnologie scientifique au Nigeria.

Mustapha a indiqué que la NABDA est une agence qui utilise la biotechnologie pour promouvoir le développement dans le pays, précisant que RAHAD est une entreprise qui implique la biotechnologie, la recherche et le développement.

« Il y a plus d’un an, nous avions signé le mémorandum d’entente par le biais du ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation avec lesdites entreprises », a-t-il rappelé, précisant que « le protocole d’accord porte sur le développement de technologies qu’elles ont déjà apportées au pays ».

« Une partie de l’accord consiste à domestiquer la technologie ici, dans le pays, afin que nous disposions de compétences de première main », a-t-il poursuivi, relevant que « les scientifiques et les chercheurs seront correctement formés à l’utilisation de ces technologies dans le pays ».

Pour sa part, Chbihi Drias, directeur général de RAHAD Global Investment Limited, a fait savoir qu’une filiale de son groupe avait développé quatre technologies importantes pour le Nigeria.

Drias a indiqué que ces technologies comprennent la biotechnologie pour le nettoyage des parcs de stockage et le bioréacteur de sol contre la pollution.

« D’autres sont les engrais biotechnologiques pour réduire l’utilisation de produits chimiques et augmenter les terres cultivables pour l’autosuffisance en produits consommables et en produits fertilisants », a-t-il expliqué.

« D’autres technologies incluent le traitement des eaux usées pour fournir une eau potable de haute qualité et éviter les maladies transmises par les eaux usées qui font de la pollution, à savoir la médecine régénérative, l’immunothérapie et les vaccins pour le Nigeria et l’Afrique de l’Ouest », a-t-il détaillé.

Le Maroc et le Nigeria avait signé, en octobre dernier à Abuja, un mémorandum d’entente pour la recherche et le développement de produits et de processus biotechnologiques, y compris la production de bio-engrais et de biofongicides.

Rahad Global Investment Limited avait signé l’accord au nom du Maroc, tandis que le ministère des Sciences, de la Technologie et de l’Innovation avait signé au nom du gouvernement fédéral du Nigeria.

Rahad Global Investment Limited est la filiale nigériane de la société marocaine RVD Equipment Industries.

L’accord couvre une variété d’efforts de recherche et de développement dans de nombreux produits biotechnologiques, notamment le traitement de l’eau potable et des eaux usées.

D’autres domaines sont le traitement des gaz, la réduction du dioxyde de soufre, la biodégradation des sols, l’utilisation de cellules souches pour les diabétiques et les maladies liées au cancer.

- Advertisment -