lundi 28 novembre 2022

Le Maroc a une importance considérable pour Israël sur le plan diplomatique, économique et culturel

-

Orna Barbivai la ministre israélienne de l’Économie et de l’industrie va rencontrer, ce jeudi 28 juillet 2022, des représentants de la Chambre de commerce Israël-Maroc (CCIM), avec au menu les relations d’affaires Israël-Maroc.

«Le Maroc a une importance considérable pour Israël sur le plan diplomatique, économique et culturel. Je me suis rendue au Maroc pour établir les bases économiques nécessaires à des échanges bilatéraux productifs et fructueux. Bien que les liens commerciaux existent et que l’industrie israélienne soit déjà implantée au Maroc, la coopération économique n’est que partielle par rapport à son potentiel, dont la concrétisation contribuera de manière significative au bien-être et à la croissance économique des deux pays », a fait savoir Orna Barbivai à l’occasion.

Il est à rappeler que, la ministre israélienne de l’Économie et de l’industrie,  avait signé le premier accord de coopération économico-commerciale entre le Maroc et Israël, en février dernier lors de sa visite officielle dans le Royaume. Elle avait alors déclaré que «le niveau des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, qui s’élève aujourd’hui à 130 millions de dollars par an, n’est plus suffisant. Il faut très rapidement arriver à 500 millions de dollars par an, et même aller au-delà».

Cette visite d’Orna Barbivai avait permis aux ministres des deux pays d’identifier les secteurs à fort potentiel d’investissement, en phase avec ceux retenus par les communautés d’affaires.

L’industrie 4.0, l’agroalimentaire, l’automobile, l’aéronautique, le textile, les technologies de l’eau, les énergies renouvelables mais aussi l’externalisation des services, les dispositifs médicaux et l’industrie pharmaceutique… avaient, entre autres domaines, été retenus.

Les deux pays ambitionnant pour ce faire  de quadrupler leurs échanges commerciaux pour les porter à, au moins, un demi-milliard de dollars par an. Et c’est à cela que veille au demeurant, la jeune Chambre de commerce et d’Industrie Maroc-Israël (CCIMI) créée il y a seulement quelques mois.

 La CCIMI qui compte déjà près de 150 opérateurs économiques marocains et israéliens basés au Maroc et qui est présidée par Saïd Benryane, a déjà abattu un travail colossal pour leur baliser le terrain.

Depuis la signature de l’accord du rétablissement des relations diplomatiques en 2020, les deux parties déploient les efforts nécessaires pour rattraper le temps perdu et étendre ce retour à la normale entre le Royaume et l’Etat hébreu à un volet commercial.

La CCIM est une organisation indépendante à but non lucratif, apolitique, dédiée à la promotion du commerce bilatéral, des investissements et des relations commerciales entre Israël et le Maroc. Dr Yehuda Lancry, ex-ambassadeur d’Israël en France est le Président de la Chambre, et le Dr Daniel Rouach en est le Premier Vice-Président. Haïm Cohen est le 2ème VP. Samy Perez est le Secrétaire Général, qui animera, par ailleurs, la rencontre de ce jeudi.

La CCIM permet aux entreprises marocaines, de saisir des opportunités dans plusieurs secteurs comme l’agriculture, la pisciculture, la gestion de l’eau, l’agroalimentaire et autres dans lesquels Israël a développé un savoir-faire de qualité. Aussi, fournit-elle un service de conseils et de renseignements pratiques aux entreprises marocaines et israéliennes.

De même, la CCIM organise différents événements de networking et apporte un soutien et une assistance aux réseaux d’affaires en Israël et au Maroc dans le but de faciliter et d’accélérer les échanges commerciaux et les investissements entre le royaume et l’Etat hébreu.

Des services tels que des possibilités de mise en réseau, des contacts professionnels ainsi que l’opportunité de figurer dans un panel de speakers lors de différents événements, sont également proposés aux adhérents.

La liste des membres du conseil d’administration et le programme d’activités seront bientôt diffusés. « Nous avons pratiquement tous les jours de nouvelles demandes d’adhésion », a fait observer pour sa part, Jonathan Levy, vice-président de la CCIMI et président de la Commission Services, assurant que la chambre jumelle de la CCIMI en Israël (La Chambre de Commerce et d’Industrie Israël-Maroc (CCIM), suscite aussi le même engouement chez les opérateurs israéliens qui sont très intéressés par des partenariats avec le Royaume.

- Advertisment -