jeudi 8 décembre 2022

Tunisie : début du référendum sur un nouveau projet de Constitution controversé

-

Les bureaux de vote de la Tunisie ont ouvert aujourd’hui à 6h (5h GMT) pour voter lors du premier référendum constitutionnel convoqué par son président, Kais Said.

Les Tunisiens doivent se prononcer entre un « oui » et un « non » lors du vote sur un projet de constitution qui, s’il est approuvé, remplacera l’actuelle Magna Carta de 2014, élaborée par une assemblée constituante.

Plus de 9,2 millions de Tunisiens (348 876 à l’étranger) sont appelés à voter dans plus de 11 000 centres mis en place avant 22h00 (21h00 GMT), jour férié dans le pays.

Le projet constitutionnel controversé a suscité des critiques de la part des experts juridiques, qui lui reprochent d’introduire un système « ultra-présidentialiste » sans garantie de séparation des pouvoirs, et de son processus de rédaction, puisqu’il a été élaboré à huis clos en moins d’un mois.

Environ 84 000 agents supervisent les bureaux de vote du pays et des milliers d’observateurs nationaux et internationaux contrôlent la légalité du processus.

La Tunisie vote également sous l’état d’urgence, avec un parlement dissous et un an après que Saïd ait pris le plein pouvoir.

Les chiffres de la participation seront déterminants pour la légitimité du processus, selon les experts.

La population s’est montrée indifférente à ce vote, qui se tient après une campagne électorale terne et alors que la majorité de l’opposition politique appelle au boycott du référendum.

- Advertisment -