vendredi 24 mars 2023

Feu vert pour l’usine qui fabriquera les câbles sous-marins reliant le Maroc au Royaume-Uni

-

Le fabricant de câbles anglais XLCC a reçu le feu vert des autorités écossaises pour l’implantation de son usine à Hunterston. Cette unité fabriquera les câbles sous-marins de 3.800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni pour transporter l’électricité entre les deux continents dans le cadre du projet Xlinks.

Le fabricant de câbles anglais XLCC a décroché cette semaine les autorisations nécessaires auprès des autorités écossaises pour construire une usine de fabrication de câbles sous-marins à Hunterston, dans l’ouest de l’Écosse, rapportent les médias britanniques.

Sa première production sera destinée au projet Xlinks Morocco-UK, qui ambitionne de fournir au Royaume-Uni, via un câble sous-marin de 3.800 km, de l’électricité verte produite et stockée au Maroc, et ce, grâce à l’installation d’un gigantesque parc solaire et éolien dans la région de Guelmim-Oued Noun.

XLCC fournira ainsi à Xlinks quatre câbles sous-marins de 3.800 km. La pose du premier câble devra se faire dès 2025 pour une mise en ligne en 2027, les trois autres câbles devraient être lancés en 2029. La première phase du projet, prévue entre 2025 et 2027, permettra de relier l’énergie éolienne et solaire produite au Maroc à Alverdiscott, dans le nord du Devon, au sud-ouest de l’Angleterre.

XLCC investit également dans un navire de pose de câbles conçu pour gérer tous les aspects de la manutention, de la protection de la qualité et de l’intégrité du câble, lors de la livraison depuis l’usine jusqu’à l’installation sur le fond marin. Le navire aura la capacité de déployer des câbles individuellement ou dans une configuration de paires groupées. XLCC fournira également des services tels que le creusement de tranchées à haute pression, la coupe mécanique et le placement de roches après la pose du câble sur le fond marin.

Pour rappel, la start-up britannique Xlinks, qui s’apprête à construire une centrale solaire de plus de 10 GW dans le sud marocain, a déjà reçu l’engagement du Maroc à mettre à sa disposition une réserve foncière de 150.000 hectares pour accueillir la ferme solaire photovoltaïque, les éoliennes ainsi que la batterie de 5 GW destinée au stockage de l’énergie produite sur le site.

Le projet Xlinks est présenté par ses concepteurs «comme une nouvelle installation de production d’électricité entièrement alimentée par l’énergie solaire et éolienne, combinée à une installation de stockage de batteries. Situé dans la région marocaine riche en énergies renouvelables de Guelmim-Oued Noun, il couvrira une superficie d’environ 1.500 km2 et sera connecté exclusivement à la Grande-Bretagne via des câbles sous-marins HVDC de 3.800 km.»

A en croire les projections de Xlinks, ce projet qui devrait mobiliser un investissement global de 22 milliards de dollars générera 10,5 GW d’électricité zéro carbone à partir du soleil et du vent pour fournir 3,6 GW d’énergie fiable pendant plus de 20 heures en moyenne par jour.

Cette production permettra d’alimenter plus de 7 millions de foyers britanniques d’ici 2030. Une fois terminé, le projet sera capable de fournir 8% des besoins en électricité de la Grande-Bretagne.

- Advertisment -