samedi 23 septembre 2023

Le Président tunisien insiste sur la promotion de la justice sociale

-

 

 

 

Lareleve.ma-Agences

 

  Le Président tunisien, Moncef Marzouki a appelé, vendredi à Genève, la communauté internationale à promouvoir la justice sociale, soulignant que les populations n’accepteront plus jamais la pauvreté et la marginalisation.

 

  L’objectif fondamental de la révolution de notre peuple était d’avoir un travail décent qui préserve la dignité, où le citoyen exerce pleinement sa citoyenneté, sans quoi, la démocratie ne serait qu’une pratique creuse, qui ne peut nourrir un affamé, ni vêtir un dénudé, a dit M. Marzouki, dans un discours devant la 101ème session de la Conférence internationale du travail.

 

  Il ne peut y avoir de paix au sein d’un même peuple, ni entre les peuples, dans le cadre d’un système économique inéquitable où une rive dispose de richesses et l’autre rive est acculée à la pauvreté, et pas d’autre chose, entre elles, sauf des moyens de répression, a-t-il dit.

 

  Le président tunisien a également appelé à faire prévaloir le droit au développement durable. Pour cela, il a dit que son pays doit saisir une opportunité historique amenée par la crise économique et la révolution pour aboutir à une société plus juste.

 

  Nous sommes conscients de la nécessité de revoir le modèle de développement qui a fait décupler le nombre des marginalisés et des sans-emplois dans notre pays et le fait crouler sous la dette extérieure, a-t-il souligné.

 

  M. Marzouki compte s’appuyer sur l’exemple de politiques menées avec succès dans d’autres pays afin de stimuler l’activité économique et réduire le chô mage qui continue de toucher la société tunisienne, notamment les jeunes, dans ce qu’il qualifie de bataille longue et difficile menant au développement durable de la Tunisie.

 

  Pour ce faire, le Président tunisien entend privilégier le dialogue social entre le gouvernement, les syndicats et les chefs d’entreprise, concertation qui devrait amener à la signature le 14 janvier 2013 du Pacte social tripartite pour la paix et la stabilité sociale, centré sur la promotion du travail décent.

 

  Le président tunisien était arrivé jeudi à Genève pour une visite de deux jours à l’invitation de l’Organisation internationale du Travail.

- Advertisment -