mardi 23 juillet 2024

Nouveau report de la session d’octobre du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet

-

La session d’octobre du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet a été reportée, jeudi à Errachidia, pour la deuxième fois consécutive, en raison de la non atteinte du quorum requis, a annoncé le président de cette instance élue, El Habib Choubani.

« Le quorum requis n’ayant pas été atteint lors de cette deuxième convocation, la session est levée et reportée, alors qu’une dernière convocation sera adressée pour la semaine prochaine », a dit M. Choubani dans la salle « Palestine » qui devait abriter cette réunion, en présence du wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, Yahdih Bouchâab.

Suite à la dernière convocation, la session se tiendra quel que soit le nombre des membres présents, conformément à l’article 45 de la loi organique relative aux régions, a-t-il poursuivi.

Les travaux de la session d’octobre du Conseil ont été reportés une première fois, lundi dernier, en raison aussi de la non atteinte du quorum requis, suite au boycottage par des membres de l’opposition des travaux de ladite session.

L’article 45 de la loi organique relative aux régions stipule que « les délibérations du Conseil de la région ne sont valables qu’en présence de plus de la moitié des membres en exercice à l’ouverture de la session« .

« Si le quorum n’est pas atteint après une première convocation, une deuxième convocation est adressée, dans un délai de trois jours au moins et de cinq jours au plus après le jour fixé pour la première réunion », précise le texte.

« Si dans cette deuxième réunion le quorum prévu ci-dessus n’est pas atteint, le conseil se réunit, dans le même lieu et à la même heure, après le troisième jour ouvrable, et ses délibérations sont alors valables quel que soit le nombre des membres présents », selon la même loi.

Le quorum n’a pas été atteint lors de la deuxième convocation en raison de l’absence de la majorité des membres du Conseil, notamment ceux appartenant à l’opposition qui critiquent la méthode de préparation de l’ordre du jour de la session ordinaire d’octobre et l’approche de gestion adoptée par le président de cette instance, qualifiée par eux d’ »irrationnelle et d’illégale« .

Lahcen Boutenfit, acteur associatif de la région de Drâa-Tafilalet, a exprimé, dans une déclaration à la MAP, ses regrets quant au report de la session d’octobre du Conseil de la région, appelant à accorder davantage d’intérêt aux questions intéressant la population locale et à mettre en œuvre les projets économiques et de développement nécessaires pour la région.

Il a souligné l’impact négatif de l’inaction du Conseil, d’autant plus que l’ordre du jour de la session d’octobre comprend des projets structurants dans les domaines des routes, de l’enseignement et de la santé qui devraient voir le jour le plus tôt possible.

A l’ordre du jour de la session d’octobre du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet, figurent notamment l’examen et l’adoption d’accords de partenariat avec des départements ministériels, des institutions publiques, des collectivités territoriales, des coopératives et des associations, ainsi que l’examen et le vote des projets des budgets 2020 et 2021.

- Advertisment -