dimanche 21 juillet 2024

Colombie: les principaux chantiers réalisés sous le règne de SM le Roi mis en avant

-

La revue « Poder legislativo » (Pouvoir législatif), publiée mensuellement par la Chambre des représentants de la Colombie, a mis en avant les principaux chantiers réalisés durant les 21 ans de règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Dans sa dernière livraison, la publication est revenue sur le chemin « considérable » de modernisation aux niveaux institutionnel, économique et social, parcouru par le Royaume depuis 1999 sous la conduite de SM le Roi, mettant l’accent sur la symbiose entre le Trône et le peuple.

A travers une interview réalisée auprès de l’ambassadeur du Royaume en Colombie, Mme Farida Loudaya, la revue a fait observer que la vision de développement a été construite autour d’investissements massifs dans les infrastructures, essentielles pour renforcer les connexions et fournir la base du développement économique et social du Maroc.

Le secteur des énergies renouvelables a également connu un progrès soutenu, faisant du Maroc un des acteurs majeurs de l’énergie propre aux niveaux continental et international, a souligné Mme Loudaya, revenant également sur les développements importants dans des secteurs économiques traditionnels comme le tourisme, l’agriculture, la pêche, l’industrie automobile et l’exploitation minière.

La diplomate marocaine a par ailleurs salué la qualité des relations maroco-colombiennes qui sont à leur « phase optimale de maturité », expliquant que des progrès ont été réalisés dans plusieurs domaines de coopération ces dernières années, dans le cadre de relations exemplaires et de longue date caractérisées par un dialogue politique « constant et constructif ».

Elle a dans ce sillage appelé à s’inscrire dans de nouvelles perspectives de consolidation de ces liens de coopération marqués par l’amitié et le respect mutuel, rappelant la tenue, en février dernier, de la deuxième réunion de la Commission mixte Maroc-Colombie qui a insufflé une dynamique positive en faveur d’un « partenariat multiforme ».

Mettant en avant les positions géostratégiques similaires des deux pays et leur fort potentiel de croissance économique, Mme Loudaya a toutefois relevé que la coopération économique et commerciale entre le Maroc et la Colombie reste en deçà de leurs relations politiques excellentes.

« La Colombie représente une importante plateforme d’accès en Amérique latine pour le Maroc et le Royaume est une destination de premier choix pour les produits, les entreprises et les investissements qui veulent se positionner sur le continent africain », a-t-elle noté, précisant que le cadre juridique de la coopération entre le Maroc et la Colombie englobe divers accords politiques, économiques, culturels et scientifiques, outre des conventions qui seront signées dans un avenir proche.

L’ambassadeur du Maroc à Bogotá a dans ce sens mis en avant l’entente et la coopération entre les institutions parlementaires des deux pays à la faveur de la convergence des points de vue autour de plusieurs questions, s’arrêtant notamment sur le soutien « précieux » du Congrès colombien à l’intégrité territoriale du Royaume et aux efforts marocains pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain, à travers l’adoption de quatre résolutions « historiques » en 2017 et 2018.

- Advertisment -