dimanche 14 juillet 2024

Le Maroc, leader de la promotion du dialogue interculturel et interreligieux et la lutte contre les discours de haine

-

La 75ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies se tient dans un contexte particulier marqué par la pandémie de la Covid-19. Il s’agit de la première Assemblée générale où les Chefs d’Etat et de Gouvernement ne feront pas le déplacement à New York.

Cette session sera l’occasion pour le Maroc de réaffirmer sa foi dans le multilatéralisme, de renouveler sa confiance dans l’organisation universelle et de plaider pour davantage de solidarité et de coopération internationales dans la lutte contre la pandémie.

L’engagement du Royaume en faveur du multilatéralisme a été une constante de la politique étrangère sous les règnes de Feux Leurs Majestés Mohammed V et Hassan II, Que Dieu les Ait en Sa Sainte Miséricorde et de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste.

Depuis son accession au trône de ses Glorieux ancêtres, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, a décliné une Vision multilatérale ambitieuse pour le Maroc axée autour des principes de solidarité et de coopération comme vecteurs de l’action diplomatique multilatérale marocaine…

Le Maroc, en tant que pays promoteur du dialogue entre les religions et les cultures, s’attachera à promouvoir la nécessité de lutter plus en avant contre les discours de haine.

L’adoption par consensus par l’Assemblée générale de la première résolution sur la lutte contre les discours de haine à l’initiative du Royaume, en juillet 2019 envisage l’organisation d’une Conférence de Haut Niveau sur le rôle des leaders religieux pour relever les défis de la pandémie de la COVID-19.

Il est à rappeler que, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, par consensus, le 26 juillet 2019, un projet de résolution porté par le Maroc sur la Promotion du dialogue interreligieux et interculturel et de la tolérance dans le cadre de la lutte contre le discours de haine.

L’adoption de ce texte, fruit d’un travail de négociation inclusif et de longue haleine, «consacre le rôle du Maroc comme catalyseur des efforts multilatéraux en faveur de la tolérance et du dialogue interreligieux »

Issus des cinq continents et illustrant une grande diversité humaine et culturelle, 90 pays membres des Nations Unies se sont portés coauteurs du projet de résolution proposé par la représentation diplomatique marocaine.

L’adoption de cette résolution atteste, encore une fois, de la capacité fédératrice du Royaume autour de problématiques à caractère global, exigeant une réponse collective, coordonnée, et fondée sur la connaissance des faits. Elle illustre ainsi l’efficacité et la crédibilité de la diplomatie multilatérale marocaine ».

Le texte présenté par les diplomates marocains s’inscrit dans la dynamique des efforts du Maroc, pour promouvoir la tolérance et le dialogue entre les religions et les cultures, tant sur le plan domestique que sur le plan international.

À noter que la résolution met en relief l’importance de deux documents phares adoptés grâce à l’engagement ferme de du Maroc en faveur de la promotion de la tolérance et du dialogue interreligieux.

- Advertisment -