dimanche 14 juillet 2024

Afrique du Sud : la récession pourrait être plus grave que prévu

-

L’ampleur de la récession qui affecte l’économie sud-africaine pourrait être plus grave que ce qui a été prévu par les institutions financières du pays, a indiqué dimanche le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni. 

« Il y a un risque que le Produit intérieur brut (PIB) réel pour 2020 soit inférieur aux prévisions établies auparavant », a dit le ministre, notant que la contraction de l’économie pourrait dépasser les 7% prévues par la Banque centrale sud-africaine.

La semaine dernière, le département de la statistique sud-africain (Stats SA, gouvernemental) avait annoncé que le PIB sud-africain s’est contracté de 51% durant le 2ème trimestre de 2020, principalement en raison de l’impact du confinement strict, mis en place par les autorités sud-africaines pour faire face à la propagation du coronavirus.

Le PIB de l’Afrique du Sud avait enregistré un recul de 0,8%, 1,4% et 2% respectivement aux troisième et quatrième trimestres 2019 et au 1er trimestre 2020.

La situation « précaire » même avant la pandémie des finances publiques s’est aggravée, a déploré M. Mboweni.

Il a expliqué à cet égard que « la baisse de l’activité économique au 2ème trimestre s’est traduite par une chute des recettes fiscales », estimant que les mesures d’allégement fiscal d’urgence mises en place pour soutenir les ménages et les entreprises devraient aggraver ces pertes.

Le gouvernement prévoit une perte de l’ordre de 300 milliards de rands de recettes fiscales, soit plus de 6% du PIB, forçant le pays lourdement endetté à « emprunter davantage », a averti Mboweni.

- Advertisment -