dimanche 14 juillet 2024

Huit morts dans des fusillades au Cachemire indien

-

Deux soldats et six rebelles présumés ont été tués dans deux échanges de tirs survenus au Cachemire sous administration indienne, a annoncé dimanche la police. 

Les autorités locales ont «effectué deux opérations distinctes» dans des villages du district de Kulgam, a précisé à l’AFP le chef de la police du Cachemire Vidhi Kumar Birdi.

Selon le responsable, deux membres des forces de sécurité sont morts dans ces opérations et les affrontements se poursuivent dans les villages de Modergram et Frisal Chinnigam.

«Nous avons récupéré les corps de deux terroristes à Modergram et de quatre autres à Frisal Chinnigam», a précisé M. Birdi.

Il s’agit du dernier incident en date dans ce territoire majoritairement musulman que se disputent l’Inde et le Pakistan.

Le Cachemire est divisé entre l’Inde et le Pakistan depuis leur indépendance du Royaume-Uni en 1947. Les deux voisins ont fait trois guerres pour contrôler ce territoire himalayen.

Des groupes rebelles mènent une insurrection armée depuis 1989, demandant l’indépendance de la région ou son rattachement au Pakistan.

Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts, civils, soldats et rebelles.

Les affrontements entre les rebelles et l’armée ont considérablement baissé depuis 2019, lorsque le gouvernement indien a révoqué le statut de semi-autonomie du Cachemire indien.

L’Inde accuse régulièrement le Pakistan de soutenir et armer les rebelles, ce qu’Islamabad dément.

En juin, neuf pèlerins hindous avaient été tués et des dizaines blessés lors de l’attaque d’un autocar revenant d’un temple hindou dans la région de Reasi (Sud du Cachemire).

Il s’agissait de l’une des attaques les plus meurtrières depuis des années et de la première concernant des pèlerins hindous au Cachemire depuis 2017 lorsque sept personnes avaient été tuées dans une autre embuscade d’autocar.

- Advertisment -