samedi 20 juillet 2024

Mali: plus de 20 civils tués dans une attaque imputée aux jihadistes

-

Plus de vingt civils ont été tués dans un village du centre du Mali lundi lors d’une attaque imputée aux jihadistes actifs dans la région, un des foyers de la violence au Sahel, ont indiqué deux responsables du gouvernorat dans la nuit de mardi à mercredi.

«Au moins 21 civils ont été tués» dans le village de Djiguibombo, à quelques dizaines de kilomètres de Bandiagara, en pays dogon, a dit l’un de ces responsables tôt mercredi. Il a attribué l’attaque à des jihadistes.

Un autre responsable a fait état plus tôt dans la nuit d’une vingtaine de morts et indiqué que la situation sécuritaire avait empêché les autorités de se rendre sur place.

Tous deux s’exprimaient sous le couvert de l’anonymat compte tenu de leurs fonctions et du silence instauré sur de tels évènements sous la junte au pouvoir depuis 2020.

L’attaque, lancée avant la tombée de la nuit, «a duré environ trois heures», a dit un représentant local des jeunes tenant lui aussi à garder son identité secrète, pour sa sécurité. «Vingt personnes ont été tuées. Plus de la moitié sont des jeunes. Certaines victimes ont été égorgées», a-t-il dit.

Le Mali est en proie depuis 2012 aux agissements des groupes affiliés à Al-Qaïda et à l’organisation État islamique et aux violences des groupes communautaires et crapuleux.

- Advertisment -