dimanche 14 juillet 2024

L’Initiative Royale Afrique/Atlantique, un levier de paix et de sécurité en Afrique

-

L’Initiative Afrique/Atlantique, lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, constitue un levier essentiel pour le renforcement du développement économique et la promotion de la paix et la sécurité en Afrique, a indiqué mardi à Johannesburg Mme Hanaa Benkhair, afro-députée et membre de la Chambre des Conseillers.

« Cette initiative stratégique vise à créer un espace atlantique de stabilité et de prospérité, capable de répondre aux défis d’insécurité alimentaire, hydrique et énergétique », a déclaré Mme Benkhair lors des débats qui ont suivi la présentation du « Rapport sur la paix et la sécurité en Afrique » dans le cadre de la 3ème session ordinaire de la 6ème législature du Parlement Panafricain (PAP).

Elle a ajouté que ce projet de grande envergure a été lancé par le Maroc pour renforcer la coopération, la stabilité et le développement économique dans la région, à travers l’amélioration des mécanismes logistiques facilitant les échanges entre les pays africains et la croissance économique.

«Le Maroc est engagé à poursuivre la coopération avec les pays africains en matière de renforcement des compétences et d’échanges des meilleures pratiques, conformément à l’Agenda 2036 de l’Union africaine (UA) et aux objectifs des Nations unies pour le développement durable», a-t-elle soutenu.

De même, Mme Benkhair a souligné l’importance de faire face aux défis sécuritaires qui menacent le continent en adoptant une approche globale et multidimensionnelle, qui prend en considération les besoins des populations en matière d’emploi et de lutte contre la précarité.

Les autres interventions ont souligné qu’au cours des deux dernières décennies, les conflits en Afrique ont pris une ampleur très inquiétante, avec des conséquences désastreuses sur les conditions de vie des populations du continent.

Les intervenants ont fait observer que les principales causes des conflits en Afrique sont liées à des facteurs tels que la gestion inefficace du système économique, l’augmentation du chômage des jeunes, l’exacerbation de la pauvreté et l’incapacité à répondre aux besoins sociaux basiques.

À cet égard, les afro-députés ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer la bonne gouvernance et le développement socio-économique, comme étant des conditions essentielles pour la consécration de la paix et la sécurité en Afrique.

Ils ont également appelé à multiplier les efforts en vue de renforcer la démocratie et l’État de droit sur le continent, promouvoir l’éducation et la formation professionnelle des jeunes, renforcer l’unité nationale et combattre toutes les formes de corruption.

Le Parlement panafricain est une Assemblée consultative de l’Union africaine qui regroupe les députés des pays membres de l’Union africaine. Il a été créé en vertu de l’article 5 de l’Acte constitutif de l’UA et installé officiellement dans ses fonctions le 18 mars 2004.

Chaque État membre est représenté au sein du PAP par cinq parlementaires issus de la majorité et l’opposition, dont au moins une femme, élus ou désignés par leurs parlements ou organes législatifs nationaux.

- Advertisment -