dimanche 14 juillet 2024

La saisine Royale traduit l’attachement de SM le Roi à une révision du Code de la Famille conforme à la Constitution

-

La saisine Royale du Conseil supérieur des Oulémas au sujet de certaines propositions à caractère religieux, portées à la Haute appréciation de SM le Roi Mohammed VI par l’Instance chargée de la révision du Code de la Famille, traduit l’attachement du Souverain à une révision conforme à la Constitution, associant l’ensemble des institutions, a indiqué la militante des droits de l’Homme, Nouzha Skalli.

Dans une déclaration à la MAP, Mme Skalli a ajouté que le Conseil supérieur des Oulémas a été associé au processus consultatif mené par l’Instance chargée de la révision du Code de la Famille, et a pu ainsi s’informer des avis des différentes instances politiques, syndicales et associatives auditionnées.

Mme Skalli, également présidente du Think Tank AWAL, a fait observer que la Lettre adressée par Sa Majesté le Roi au Chef du gouvernement au sujet de cette réforme définit les fondamentaux et les bases de la révision du Code de la Famille, à savoir la conformité aux principes et préceptes de la sainte religion de l’Islam et à ses finalités, ainsi qu’aux vertus de la modération et de l’Ijtihad ouvert et constructif, en tenant compte des évolutions et des exigences sociétales.

La révision du Code de la Famille, a-t-elle poursuivi, vise à réaliser l’objectif ultime de garantir la dignité de l’ensemble de la société, femmes, hommes et enfants, ajoutant que la parfaite intégration de la femme dans le développement économique et social du pays figure aussi parmi les objectifs escomptés.

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du Conseil supérieur des Oulémas, a bien voulu donner Ses Hautes Directives audit Conseil, pour examiner certaines questions contenues dans les propositions de l’Instance chargée de la révision du Code de la Famille, en se référant aux principes et préceptes de la sainte religion de l’Islam et ses finalités, et pour soumettre une Fatwa à leur sujet à la Haute Appréciation du Souverain.

- Advertisment -