mardi 23 juillet 2024

Saisine Royale du Conseil supérieur des oulémas, une mesure constitutionnelle pour le parachèvement du processus de révision du Code la Famille

-

La Saisine Royale du Conseil supérieur des Oulémas au sujet de certaines propositions à caractère religieux, portées à la Haute appréciation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI par l’Instance chargée de la révision du Code de la Famille, est une mesure constitutionnelle visant le parachèvement du processus de révision de cette législation, a indiqué Abderrahim Lamine, professeur à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat-Agdal et expert des questions de la famille et de l’enfance.

Dans une déclaration à la MAP, M. Lamine a relevé que le communiqué du Cabinet Royal contient des Orientations claires pour le Conseil supérieur des Oulémas, l’institution habilitée à titre exclusif par la Constitution à émettre des Fatwas, notant que ces Orientations portent sur le choix de l’Ijtihad ouvert et constructif pour trouver des solutions novatrices et constructives conformes aux principes et préceptes de l’Islam et visant à assurer la consécration de droits pleins et entiers pour toutes les composantes de la famille.

La démarche Royale, a-t-il ajouté, vise aussi à disposer d’une législation moderne à même de préserver la cohésion de la famille marocaine en tant que pilier de la collectivité nationale pour qu’elle puisse mener à bien ses rôles sociaux-éducatifs.

Il a souligné, à cet égard, le rôle central de l’Institution monarchique dans l’encadrement de l’Ijtihad sur la base de la norme selon laquelle « on ne peut autoriser ce qui est prohibé, ni interdire ce qui est autorisé », notant que cela n’empêche pas pour autant un Ijtihad pertinent pour l’explication des prescriptions religieuses et pour aboutir à des solutions théologiques innovantes à travers une lecture renouvelée et réaliste des textes religieux.

  1. Lamine a également souligné que le Conseil supérieur des Oulémas dispose des compétences théologiques et scientifiques nécessaires pour émettre une Fatwa moderne conforme aux finalités de la religion, et en phase avec la réalité sociale et les évolutions de la société et de la cellule familiale.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du Conseil Supérieur des Oulémas, a bien voulu, vendredi, donner Ses Hautes Directives audit Conseil, pour examiner certaines questions contenues dans les propositions de l’Instance chargée de la révision du Code de la Famille, en se référant aux principes et préceptes de la sainte religion de l’Islam et ses desseins tolérants, et pour soumettre une Fatwa à leur sujet à la Haute Appréciation du Souverain.

- Advertisment -