jeudi 18 juillet 2024

Alcool frelaté en Inde: le bilan grimpe à 63 morts

-

Au moins 63 personnes ont trouvé la mort et plus d’une centaine ont été hospitalisées après avoir absorbé un alcool frelaté vendu au marché noir dans une petite localité de l’extrême sud de l’Inde, selon un nouveau bilan donné jeudi par la police locale.

Le précédent bilan faisait état lundi de 56 morts.

Les intoxications ont eu lieu dans le district de Kallakurichi dans l’État du Tamil Nadu (sud). Certaines personnes sont devenues aveugles, d’autres se sont effondrées dans la rue et sont mortes avant d’avoir pu se rendre à l’hôpital.

Les travailleurs pauvres, essentiellement des hommes qui travaillent à la journée, notamment dans l’agriculture, achètent régulièrement de l’arack, boisson commune en Asie du Sud et du Sud-Est, dans des sachets en plastique pour 60 roupies (0,70 euro), et le boivent avant d’aller travailler pour se donner du courage.

Ils achètent cet alcool dans la rue, car il est moins cher que celui vendu dans les magasins officiels.

Les partis politiques de l’État de Tamil Nadu se sont rejeté la responsabilité des décès. Certains députés de l’opposition ont même été expulsés du parlement local après avoir organisé une manifestation mercredi pour demander la démission du chef du gouvernement de l’État, M. K. Stalin.

Des centaines de personnes meurent chaque année en Inde en raison de lots d’alcool toxique fabriqués dans des distilleries clandestines.

Du méthanol est souvent ajouté à ces boissons pour renforcer leurs effets, ce qui peut entraîner la cécité, des lésions hépatiques ou la mort.

- Advertisment -