dimanche 14 juillet 2024

Le gingembre est-il vraiment aphrodisiaque ?

-

Le gingembre est célèbre pour ses nombreux bienfaits. Mais son succès brouille les pistes quant à ses effets, notamment sur ses prétendues vertus aphrodisiaques

Depuis des millénaires, le gingembre fait des merveilles en Asie, surtout en Chine. Apprécié pour son goût épicé et exotique, il transforme les plats tout en offrant des bienfaits impressionnants : digestion facilitée, détox, antioxydants puissants… et des vertus aphrodisiaques ?

   Un aliment aphrodisiaque, kézako ?

Un aliment aphrodisiaque éveille le désir sexuel, booste les performances et intensifie le plaisir, souvent auréolé de traditions culturelles. Dans ce contexte, une distinction est de mise entre la libido et le désir sexuel. La première englobe non seulement l’envie de faire l’amour mais aussi la gourmandise, l’enthousiasme et une soif de vivre. Le désir sexuel, lui, est centré uniquement sur l’acte charnel.

Bien que les preuves scientifiques soient rares, certains aliments sont réputés aphrodisiaques grâce à des phytonutriments qui améliorent la circulation sanguine, favorisent la relaxation musculaire et la libération de neurotransmetteurs, ou stimulent la production d’hormones.

   Le gingembre… réchauffe !

Le gingembre, souvent loué comme un stimulant sexuel masculin malgré le manque de preuves scientifiques formelles, doit sa réputation aux gingérols, actifs dans son rhizome, réputés pour améliorer la qualité des spermatozoïdes, La saveur piquante du gingembre, est, elle aussi, pointée du doigt. Dans la médecine chinoise ancestrale, il est également vénéré pour ses propriétés anti-inflammatoires, anti-infectieuses et antioxydantes.

Manger du gingembre engendre ainsi une sensation de chaleur en stimulant la circulation sanguine, en faisant un excellent vasodilatateur. À noter que ses propriétés anticoagulantes nécessitent notamment de la prudence en cas de prise simultanée de médicaments. Bien qu’il ne soit pas le parfait garant d’une nuit torride, le gingembre revitalise grâce à ses effets tonifiants généraux.

   Un tonique puissant

Le gingembre possède ainsi de puissantes propriétés antioxydantes, protégeant les cellules du corps contre le stress oxydatif et leur détérioration. Cette caractéristique pourrait expliquer sa réputation de stimulant. S’il n’est pas directement un activateur de désir, le gingembre agit bénéfiquement sur la tonicité générale, favorisant aussi la fertilité masculine. Cette efficacité fertile a d’ailleurs probablement alimenté les légendes sur ses vertus sexuelles décuplées.

Pour raviver une libido en baisse, le gingembre seul risque de décevoir. En revanche, en association avec le ginseng, souvent considéré comme une « racine de longue vie » dans la médecine chinoise, il pourrait offrir des résultats intéressants. Le ginseng est réputé depuis des millénaires comme un tonique physique et mental par excellence, et certaines études suggèrent qu’il peut stimuler les hormones sexuelles chez les hommes et les femmes, agissant ainsi comme un léger anabolisant.

   Un effet placebo pointé du doigt

Il est rarement mentionné, mais l’effet placebo peut être incroyablement puissant. La renommée du gingembre en tant que stimulant sexuel est si profondément enracinée dans notre conscience collective que sa simple consommation peut déclencher un effet placebo perceptible, même s’il n’y a pas de preuves scientifiques solides pour le soutenir.

   Une cure de gingembre pour booster le désir sexuel, fausse bonne idée ?

Les vertus supposées d’une cure de gingembre sur la libido relèvent ainsi davantage de la tradition que de preuves scientifiques solides. Bien que son efficacité ne soit pas établie par les experts, l’idée persiste dans l’imaginaire populaire. Cependant, il n’existe pas de solution miracle pour booster la libido, mais il est intéressant d’explorer les autres bénéfices potentiels que le gingembre pourrait apporter.

Pour profiter des vertus du gingembre, intégrez-le dans votre quotidien sous diverses formes : en infusion revigorante, en jus savoureux ou simplement en cuisine. Une dose efficace varie entre 2 et 5 grammes de gingembre en poudre, ou entre 10 et 25 grammes de gingembre frais.

L’infusion de gingembre est particulièrement recommandée pour en maximiser les bienfaits, tandis que le jus de gingembre, bien que délicieux, doit être consommé avec modération en raison de sa teneur en sucre. En cuisine, le gingembre confit peut offrir une bonne option pour les amateurs de plaisirs gustatifs.

Comment consommer les aliments aphrodisiaques pour en tirer un maximum de bénéfices ?

Pour rappel, les prétendus effets aphrodisiaques de ces aliments ne sont pas prouvés scientifiquement et varient d’une personne à l’autre. Pour stimuler le désir sexuel, un régime équilibré et une hydratation adéquate sont essentiels. En matière d’associations alimentaires, le meilleur réflexe est de favoriser celles qui éveillent les sensations plutôt que celles qui offrent des bénéfices nutritionnels.

Des exemples ? Le mariage de chocolat et de fraises pour leurs vertus stimulantes et la sensualité des fraises, ou l’alliance entre huîtres et champagne pour leur texture et l’ambiance festive du champagne. Le gingembre et le miel sont également appréciés pour leurs effets revigorants et leur douceur, tandis que les épices associées au poivron stimulent la circulation sanguine et enrichissent l’apport en vitamines.

   Des aliments qui mettent à mal la libido

Certains aliments sont aussi à éviter pour maintenir une bonne libido. Limitez les aliments riches en sucres ajoutés et en graisses saturées, ainsi que les boissons caféinées qui peuvent provoquer de l’anxiété. Prudence avec les produits vantant des effets miracles comme stimuler la libido ou améliorer les performances sexuelles.

Enfin, certains remèdes naturels et compléments alimentaires peuvent entraîner des effets secondaires comme des troubles du sommeil, des problèmes digestifs ou des réactions allergiques, surtout pour les personnes atteintes de troubles cardiaques, de diabète ou d’hypertension. Le meilleur réflexe ? Consulter un professionnel de santé pour obtenir des conseils adaptés à sa situation en matière de sexualité.

- Advertisment -